Sélection et multiplication in vitro d'Iris à parfum pour la production d'irones : étude du mécanisme de transformation des précurseurs en irones

par Laurence Firmin

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de François Larher.

Soutenue en 1998

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les irones sont des molecules aromatiques a odeurs de violette. Il existe 4 isomeres (trans-, cis-, cis-, ) localises uniquement dans les rhizomes des iris a parfum (iris pallida lam. , i. Germanica l. , i. Florentina l. ) et c'est seulement au cours des 3 annees de stockage des rhizomes que les precurseurs liberent les irones. Les objectifs de cette etude sont : la selection de clones performants, leur multiplication rapide et conforme, la comprehension du mecanisme de transformation des precurseurs en irones. Une technique recente de vieillissement accelere des rhizomes permet la formation des irones en 7 jours. Ceci a permis pour la premiere fois une etude de selection sur un grand effectif d'iris (76 clones) comportant des pallida, des germanica, des florentina et des i. Variegata l. . Une forte variabilite et des differences significatives chez les i. Pallida, pour leur teneur en irones, la croissance des rhizomes et le rendement en irones par plante, a conduit a la selection de 3 clones performants. L'embryogenese somatique semble la technique la plus adaptee pour la multiplication de ces clones. Un protocole d'induction de cals embryogenes en 2 phases a ete mis au point. Il est caracterise par une phase d'induction courte (3 jours) au cours de laquelle les implants (boutons floraux) sont soumis a de fortes concentrations en 2,4-d (20 a 50 mg. L##1), suivi d'une phase d'expression caracterisee par une concentration en 2,4-d faible (0,1 mg. L##1). La maturation des embryons somatiques sur un milieu sans hormone contenant au moins 80 g. L##1 en saccharose abouti au developpement normal en plantes feuillees. Le mecanisme de maturation accelere des precurseurs en irones fait intervenir 2 elements essentiels : une bacterie (rahnella aquatilis) et un milieu de culture pour cellules vegetales (muraschige et skoog). L'etude de ce mecanisme revele que les bacteries interviennent directement en liberant dans le milieu le principe actif qui convertit les precurseurs en irones.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (159 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 147-157

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1998/95
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.