Induction de proteines de defense dans les feuilles de vigne infectees par botrytis cinerea : identification d'une beta-1, 3-glucanase (pr2) et etude de son expression spatio-temporelle

par ANNE-SOPHIE RENAULT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jacques Bierne.

Soutenue en 1998

à Reims .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La vigne est regulierement agressee par de nombreux pathogenes, notamment par botrytis cinerea, l'agent responsable de la pourriture grise. La mise au point d'une methode biologique de lutte contre ce champignon passe par la caracterisation des mecanismes de defense naturels de la vigne. C'est dans le cadre de cette etude que nous nous sommes interesses aux proteines produites en reponse a l'infection par b. Cinerea : les pathogenesis-related proteins (prs) ou proteines de defense. Les prs ont ete identifiees par des electrophoreses en simple et double dimension puis caracterisees. En utilisant des anticorps heterologues, nous avons montre que certaines de ces prs appartiennent aux familles des pr2 (-1,3-glucanases), des pr3 (chitinases) et des pr10 (ribonuclease-like). Le microsequencage partiel de l'une des isoformes de pr2 a conduit a la caracterisation d'une proteine de 34 kda, de point isoelectrique 5. 7, qui est la premiere -1,3-glucanase acide mise en evidence chez la vigne, en reponse a une agression. La cinetique de synthese des -1,3-glucanases a ete suivie aux niveaux de la transcription et de la traduction. L'utilisation d'une sonde homologue a montre que les arnm s'accumulent de 3 a 7 jours apres l'infection avec un maximum a 5 jours. Les proteines sont synthetisees de facon croissante du 3#e#m#e au 7#e#m#e jour suggerant que la synthese des -1,3-glucanases est controlee principalement au niveau transcriptionnel. L'etude spatiale de la production de ces enzymes montre qu'elles sont aussi induites a distance du site d'infection, c'est-a-dire que la reponse de la vigne au pathogene est, du moins dans la feuille, systemique. Nous avons evalue le role que pourraient jouer les prs dans la lutte contre b. Cinerea. L'analyse des prs induites par 4 souches de b. Cinerea presentant des vitesses de croissance differentes n'a pas revele de differences significatives. Toutefois des tests in vivo ont montre un ralentissement significatif de la vitesse de croissance du champignon lorsque les prs etaient prealablement produites. Ces resultats indiquent que l'induction controlee des prs pourrait contribuer a elaborer, pour la vigne, de nouvelles methodes de lutte contre b. Cinerea et les autres pathogenes fongiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 VOL., 185 P.
  • Annexes : 103 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98REIMS034BIS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.