Analyse et modelisation du comportement mecanique des consoles courtes en beton arme

par ABDELGHANI KHADRAOUI

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Yves Delmas.

Soutenue en 1998

à Reims .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est d'ameliorer le calcul previsionnel du comportement des consoles courtes en beton arme. Une analyse experimentale montre que le comportement mecanique global des consoles courtes est lineaire jusqu'au debut de l'endommagement de la section d'encastrement. Pour les consoles realisees et testees au laboratoire, la rupture finale se produit a l'encastrement, par la plastification du tirant sous l'effet de la traction developpee par la flexion, ou a la diagonale par le cisaillement du beton. Deux modeles sont proposes : 1- le modele du comportement en flexion de la section d'encastrement fonde sur une methode heuristique. Dans un premier lieu, le comportement de la section d'encastrement est determine dans le cadre de la theorie generale des poutres flechies, en tenant compte des armatures reparties et en considerant le beton comme elastique endommageable et l'acier des armatures comme elasto-plastique parfait. Ensuite, le comportement, ainsi obtenu, est corrige a partir des comparaisons calcul-experience. Ce modele permet de reproduire assez fidelement le comportement experimental du tirant a l'encastrement. 2- le modele du comportement a la rupture par cisaillement, suivant la diagonale de la console, fonde sur la theorie des charges limites. Le mecanisme de la rupture suivant la diagonale est modelise par des lignes de discontinuite des deplacements. Une expression de la contrainte de cisaillement conventionnelle ultime est determinee par l'application la theorie des charges limites. Cette theorie a ete developpee pour les materiaux ayant un comportement rigide-plastique parfait. Son application au materiau beton, qui a un comportement elasto-plastique avec radoucissement, est rendue possible par l'utilisation du concept de resistance effective du beton. Ce concept est fonde sur une equivalence, au sens de l'energie dissipee dans la zone d'ecoulement, entre le comportement reel du beton et celui d'un materiau rigide-plastique parfait equivalent. Pour cela, un coefficient effectif est introduit dans le critere de rupture du beton. Ce coefficient est determine par une identification avec les resultats experimentaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 193 p.
  • Annexes : 47 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.