Vers la discrimination des hetres communs (fagus sylvatica l. ) et des hetres tortillards (fagus sylvatica l. Var tortuosa pepin) : etudes cytologiques et moleculaires au sein de l'espece fagus sylvatica

par ANITA GALLOIS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Audran.

Soutenue en 1998

à Reims .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les hetres tortillards (fagus sylvatica l. Var tortuosa pepin), variete naturelle du hetre commun (fagus sylvatica l. ), sont de curieux arbres en forme de parasol, au tronc et aux branches maitresses torsades. Le site naturel le plus important au monde est celui de verzy ou pres de 800 specimens se developpent parmi des hetres communs. Deux autres sites naturels existent, a suntel (allemagne) et a dalby-soderskogs (suede). Diverses approches liees au patrimoine genetique ont ete developpees pour preciser le determinisme du phenotype tortillard. L'observation des chromosomes des 2 varietes a permis de refuter la polyploidie. L'estimation de la taille des genomes par cytometrie en flux a conduit a rejeter l'aneuploidie. Nous avons, pour la premiere fois dans la litterature, estime la taille du genome dans le genre fagus a 1,12 pg d'adn nucleaire 2c. Les relations genetiques etablies par rapd ont ete estimees entre diverses populations de f. Sylvatica par upgma et neighbor-joining. L'analyse de varietes d'une part et de hetres communs de sites differents d'autre part a montre une tendance de groupement des individus selon leur appartenance a une population. L'analyse des relations genetiques entre les hetres communs et tortillards provenant de 2 sites differents, verzy et suntel, a permis de discriminer ces 4 populations et a revele que les hetres d'un meme site etaient plus proches entre eux que les hetres de la meme variete provenant de sites differents. Il existe donc incontestablement des differences inscrites dans le genome entre les hetres communs et tortillards. L'analyse de 2 hetres chimeres et la generation de 1200 fragments par rapd, microsatellites ou par une combinaison de ces 2 methodes n'ont pas permis de deceler un marqueur moleculaire specifique. En revanche, les differences de frequences d'apparition de bandes entre les 2 varietes ont conduit a la mise en place d'un modele d'identification precoce des hetres communs ou tortillards.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 310 P.
  • Annexes : 306 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.