Complexes de deux inositol-phosphates : acide phytique et myo-inositol 1,2,4,5-tetrakis(phosphate) avec les cations divalents co(ii), ni(ii), cu(ii), zn(ii) et cd(ii) modelisation des interactions des cations metalliques avec des molecules biologiques issues du fractionnement de la matiere vegetale

par AGNES BEBOT BRIGAUD

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Christian Gérard.

Soutenue en 1998

à Reims .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les proprietes acido-basiques de deux inositol-phosphates - acide phytique et myo-inositol 1,2,4,5-tetrakis(phosphate) - et leurs proprietes complexantes vis-a-vis de cinq cations metalliques divalents - co#2#+, ni#2#+, cu#2#+, zn#2#+ et cd#2#+ - ont ete etudiees, en liaison avec une eventuelle valorisation des residus vegetaux contenant des inositol-phosphates comme agents complexants. L'utilisation de la methode protometrique et du programme d'affinement protaf nous a permis de determiner les constantes d'acidite de chacun des deux ligands, ainsi que les constantes d'equilibre des complexes formes avec les differents cations metalliques dans des rapports c#l/c#m essentiellement superieurs a 1. La mobilisation du metal dans les complexes suit l'ordre : cu#2#+ > zn#2#+ > cd#2#+ > ni#2#+ co#2#+ pour les deux ligands. La resonance magnetique nucleaire du phosphore-31 a ete mise en uvre pour determiner la sequence de dissociation de l'acide phytique et les sites de coordination vis-a-vis du zinc(ii). La resonance magnetique nucleaire du proton n'a pas mis en evidence de changements conformationnels : sur l'ensemble du domaine de ph etudie, la conformation privilegiee de l'acide phytique est celle qui presente la majorite des groupements phosphate en position equatoriale, de meme que dans les complexes du zinc(ii). La spectrophotometrie d'absorption dans le visible a ete utilisee dans l'etude des complexes formes entre l'acide phytique et le cobalt(ii) et nous a permis de preciser leur geometrie : structure octaedrique en milieu acide ou neutre pour le complexe monocoordine et structure tetraedrique a ph9 pour le complexe bicoordine. L'etude des complexes solides de l'acide phytique, obtenus pour les rapports c#m/c#l > 1, tend a privilegier pour tous les cations etudies une stchiometrie m#5l, n h#2o avec n 20 ; pour m = co#2#+, la spectrophotometrie suggere une geometrie tetraedrique du complexe.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 116 P.
  • Annexes : 65 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98REIMS005Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.