Métropolisation et recomposition d'un espace d'immigration méditerranéen : le cas de Barcelone

par Naïk Miret

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Gildas Simon.

Soutenue en 1998

à Poitiers , en partenariat avec Université de Poitiers. Département de géographie (autre partenaire) .


  • Résumé

    Barcelone, métropole méditerranéenne internationale de près de quatre millions d'habitants a connu au cours des vingt dernières années une recomposition migratoire comparable à celle de l'ensemble des régions d'Europe méditerranéenne qui sont devenues les "portes sud de l'espace Schengen". La première phase de métropolisation de cette ville, entre 1900 et 1970, est intimement liée à la forte immigration interne qu'elle a connu en provenance des régions les plus pauvres du reste de l'Espagne. Celle-ci est un facteur explicatif tant de la polarisation démographique, économique, que fonctionnelle. Il existe en fait une relation dialectique complexe entre métropolisation, immigration et identité. Dotée d'une forte identité distincte de celle des migrants, exprimée notamment par la langue et les revendications des mouvements nationalistes, la métropole a pourtant intégré plus de trois millions de migrants de l'intérieur. La décennie 70, marquée par le statut d'autonomie accordé par la nouvelle constitution démocratique, par la crise économique qui provoque d'intenses recompositions de l'espace métropolitain, est aussi, pour l'ensemble des grandes métropoles dans le monde, le début d'une nouvelle phase de métropolisation, marquée par la décentralisation des activités et des hommes au sein d'un espace métropolitain de plus en plus vaste et qui connaît par ailleurs une réorganisation fonctionnelle. Les nouveaux mouvements migratoires internationaux vers Barcelone qui présentent une extrême diversité d'origine et de caractères socioprofessionnels, participent à ces nouvelles tendances de la métropolisation, chaque groupe migrant présentant des territorialités spécifiques et complémentaires qui s'inscrivent dans les nouvelles logiques spatiales de la métropole. L'identité catalane s'en trouve également transformée, les recompositions migratoires apparaissant sur ce plan comme un révélateur des relations entre nationalisme et mondialisation.

  • Titre traduit

    Metropolization and resetting of a mediterranean immigration area : the case of Barcelona


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Métropolisation et recomposition d'un espace d'immigration méditerranéen : le cas de Barcelone

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (503 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 451-465

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Géographie - Cartothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-1998-7
  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3025
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.