Fibres autorenforcées pour modules d'abonnés : optimisation, caractérisation

par Benoît Cadier

Thèse de doctorat en Physique des matériaux

Sous la direction de Alain Straboni.

Soutenue en 1998

à Poitiers .


  • Résumé

    Avec une capacite de plusieurs centaines de mbits/s et une bande passante quasi-illimitee, une seule fibre monomode ferait entrer chez l'abonne toute une gamme de service multimedias. Cependant, la fibre ne pourra remplacer le cuivre existant que si l'on minimise les couts globaux d'infrastructure en adaptant les techniques d'installation et de fabrication. L'introduction de la fibre optique a proximite ou dans les habitations va engendrer des niveaux de sollicitations mecaniques plus grands, notamment en courbure (tension aerienne, coins de portes,) qui necessitera la mise au point de fibres a tres hautes performances. De plus, le developpement de cables discrets, maniables, faciles a installer et a connecter va imposer a la fibre une plus grande fiabilite. L'etude de fibres optiques autorenforcees a pour but de contribuer a la demonstration de la faisabilite technico-economique d'une fibre durcie pour les futurs reseaux de distribution en ameliorant la tenue mecanique de la fibre. La fabrication d'une telle fibre a ainsi ete envisagee en realisant un depot en ligne directement a la sortie du four de fibrage. Les performances recherchees doivent permettre de solliciter la fibre a des contraintes mecaniques plus grandes et d'obtenir un meilleur comportement vis a vis des agressions physico-chimiques. Nous rappellerons dans le premier chapitre les proprietes des fibres optiques classiques ainsi que les travaux deja effectues dans le but d'accroitre le facteur de corrosion n avec les limites actuelles de tels procedes. Le chapitre ii detaille l'analyse bibliographique effectuee sur les nouveaux moyens permettant de renforcer la fibre et decrit plus particulierement les technologies de depot de bore ou de materiaux derives. Nous verrons ensuite pourquoi la methode de depot par pacvd (plasma assisted chemical vapor deposition) a ete retenue en decrivant l'installation de depot et de fibrage. Les fibres ont ete caracterisees d'un point de vue physico-chimique, mecanique et optique. On a ainsi utilise l'analyse esca pour caracteriser l'interface bore-silice, la composition de la couche a ete analysee par sims et la surface des fibres a ete observee par afm en mesurant les epaisseurs au moyen d'un meb haute resolution. Les essais mecaniques ont permis de mesurer la resistance mecanique, le facteur de corrosion n et la tenue a la courbure des fibres. Le comportement optique des fibres a ete etudie par reflectometrie et en analyse spectrale. Le principe de ces differentes methodes est detaille dans la partie iii. L'etude et la realisation du depot en defilement font l'objet du chapitre iv. Les resultats obtenus, qui demontrent une amelioration de la resistance mecanique de la fibre et de sa tenue en courbure ont permis de commencer a realiser des applications tres interessantes.

  • Titre traduit

    Self reinforced optical fibres for small cables : optimation, characterization


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 66 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98/POIT/2289
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.