Stabilité en milieu aqueux des catalyseurs métalliques supportés

par Abdelkader Douidah

Thèse de doctorat en Chimie appliquée

Sous la direction de Patrice Marécot.

Soutenue en 1998

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif principal de ce travail etait l'etude de la stabilite en milieu aqueux des catalyseurs a base de platine supporte. Les resultats presentes au cours de la premiere partie de ce travail montrent que le traitement en milieu aqueux des catalyseurs metalliques supportes peut s'accompagner de phenomenes tres complexes tels que le frittage, la redispersion et la dissolution partielle de la phase metallique. Ces phenomenes dependent principalement des conditions operatoires utilisees telles que le mode d'activation prealable du catalyseur (donc de l'etat initial de la surface metallique), l'atmosphere de traitement, la nature du milieu aqueux, la nature du support et la taille initiale des particules metalliques. De meme, le mode d'activation finale joue un role important. La deuxieme partie de ce travail a pour objectif d'evaluer les potentiels d'attaque du platine en fonction de la taille des particules metalliques et de la nature du support. L'utilisation du couple fe#3#+/fe#2#+ dont le pouvoir oxydant peut etre regule par la concentration en fe#3#+ a permis de definir les potentiels d'oxydation de catalyseurs au platine de dispersions variables, deposes sur differents supports. La comparaison au platine massif permet par l'utilisation de la loi de gibbs-helmoltz (g = zfe) de calculer les exces d'energie du platine en fonction de sa dispersion et de la nature du support utilise. Il est ainsi apparu que l'interaction du platine avec le support decroit suivant la sequence : al#2o#3 > c > sio#2. Cependant, le parametre le plus important semble etre la taille de la particule elle meme. Ainsi, l'attaque d'un catalyseur pt/support par le systeme fe#3#+/fe#2#+ se fait d'abord sur les petites particules. En fin d'attaque, la taille des particules les plus stables, donc oxydees les dernieres, est definie par le compromis entre une diminution de la stabilite lorsque la dispersion augmente et une augmentation de l'interaction metal-support lorsque la taille diminue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : vii, 170 f
  • Annexes : 99 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98/POIT/2277
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.