Transfert et expression des gènes de la mévalonate kinase du saccharomyces cerevisiae et de l'arabidopsis thaliana chez le tabac

par Sandrine Champenoy

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire et cellulaire végétale

Sous la direction de Yves Tourte.

Soutenue en 1998

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'obtention de plantes transgeniques, chez certaines familles, est encore parfois tributaire des potentialites limitees de regeneration in vitro des cellules ou des organes transformes. Afin de remedier a ce probleme, nous avons tente de modifier la balance hormonale, non pas in vitro par addition d'hormones exogenes aux milieux de culture, mais in vivo, par expression de la mevalonate kinase, enzyme de la voie des isoprenoides, qui est a l'origine de precurseurs indispensables a la synthese des cytokinines, des gibberellines et de l'acide abscissique. Le gene de la mevalonate kinase du saccharomyces cerevisiae (erg12) et l'adnc de la mevalonate kinase d'arabidopsis thaliana, sous controle du promoteur 35s ou de leurs propres promoteurs, ont ete utilises pour transformer le tabac via agrobacterium tumefaciens. La surexpression de l'enzyme a pu etre mise en evidence au cours des premieres etapes ontogeniques chez les differents tabacs transgeniques. L'expression du gene levure sous controle de ses propre signaux, nous a amenee a etudier plus en detail ce promoteur et le modele d'expression qu'il confere. Le gene chimere promoteur erg12 - gus est exprime preferentiellement dans des tissus ou division cellulaire et differenciation sont actives, au niveau des meristemes racinaires et foliaires dans les premiers stades du developpement, et au niveau des regions organogenes, lors de la regeneration. L'utilisation d'inhibiteurs de la voie de biosynthese des sterols et des gibberellines, ainsi que du methyl jasmonate pour les cytokinines, nous a permis de constater, chez les plantes transformees, que le surplus d'amvp produit par la mevalonate kinase pouvait etre utilise par ces differentes voies de biosynthese. Cependant, les modifications phenotypiques observees (regeneration plus precoce et plus importante, inhibition de la dominance apicale, allongement de la periode de floraison, retard de la senescence, augmentation du taux de chlorophylles et carotenoides, et stockage d'amidon dans les racines chez certains tabacs transgeniques), laissent supposer que l'excedent d'amvp produit serait preferentiellement utilise pour la synthese de cytokinines. Toutes ces modifications correspondent a des phenotypes deja decrits comme etant directement lies a une augmentation du taux de ces hormones.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : viii, 170 f
  • Annexes : 169 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98/POIT/2265
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.