Etude des transferts d'azote par nitrification/dénitrification (N2, N2O, NH3) au cours du traitement aérobie et du stockage du lisier de porc. : essais avec 15N

par Fabrice Béline

Thèse de doctorat en Agronomie

Sous la direction de Camille Michel Coste.

Soutenue en 1998

à Perpignan .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le traitement aerobie du lisier est envisage comme une alternative susceptible de resoudre differents problemes de pollution, notamment la pollution des eaux par les nitrates. Au cours du traitement, une partie de la charge azotee du lisier est transformee en composes azotes gazeux par nitrification et denitrification. Cependant, les transformations et le transfert de l'azote du lisier vers l'atmosphere engendrent parfois des emissions de gaz polluants tels que le protoxyde d'azote et l'ammoniac. Differentes etudes, realisees a l'echelle du laboratoire, precisent l'influence des parametres de fonctionnement sur l'elimination d'azote et sur la production de gaz polluants pendant le traitement aerobie du lisier de porcs. Les essais ont permis de mettre en evidence une elimination de 15 a 66% de l'azote total du lisier brut pendant l'aeration. En ajoutant le taux d'elimination obtenu pendant la phase d'aeration avec celui issu de la phase de stockage, on atteint des taux d'elimination totale compris entre 52 et 85% de l'azote total du lisier brut. Les principaux parametres de fonctionnement influencant les transformations sont, la quantite de carbone assimilable du lisier brut (dbo) et la strategie d'aeration. Pour les differentes strategies de traitement, les emissions de nh#3 et no#x sont faibles pendant l'aeration et les principales voies d'elimination sont le n#2 et n#2o. L'utilisation du traceur #1#5n nous a permis de mettre en evidence le role de la nitrification et de la denitrification sur les emissions de n#2o. En effet, pendant la nitrification, une accumulation de nitrites engendre des emissions de n#2o representant jusqu'a 31% de l'azote total du lisier brut. D'autre part, au cours de la denitrification, l'inhibition partielle de l'enzyme n#2or entraine des emissions de n#2o representant jusqu'a 24% de l'azote total du lisier brut. Cependant, l'utilisation de l'aeration sequentielle du lisier permet, dans certaines conditions, une reduction complete du n#2o en n#2.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 p.
  • Annexes : 169 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1998 BEL
  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.