Caractérisation d'une photopile par la mesure de la vitesse dynamique à la jonction

par Badih Azar

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de PIERRE MIAZHE et de MOUHAMAD ZOAETTER.

Soutenue en 1998

à Perpignan .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude developpe une methode de mesure de la vitesse dynamique a l'interface (s#d) d'une photopile n#+p sous illumination et de la duree de vie (#n) des porteurs minoritaires dans la base de la photopile. Cette mesure est realisee en exploitant la courbe de reponse de la photopile en regime transitoire autour de son point de fonctionnement. Cette etude transitoire est nouvelle parce qu'elle introduit une nouvelle condition aux limites utilisant s#d. Elle permet la resolution de l'equation de continuite autour d'un point de fonctionnement quelconque mettant ainsi la photopile dans des conditions de fonctionnement reel. La determination de la duree de vie par cette methode tient compte, par l'intermediaire de s#d, de l'ensemble des processus physiques qui se deroulent au niveau de la jonction. La formulation theorique a conduit a exprimer la variation au cours du temps de la tension mesuree aux bornes de la photopile entre deux etats stationnaires, par une serie illimitee de termes exponentiels. Une etude de convergence a montre que cette serie tend vers son premier terme au bout d'un temps t#0 qui augmente avec l'epaisseur et le dopage de la base et qui depend peu de la vitesse de recombinaison en face arriere. L'exploitation de cette forme asymptotique de la tension permet la determination de s#d et #n. De meme une etude en simulation qui permet de tester notre methode de calcul a montre une bonne precision dans la determination de s#d et #n. L'etude experimentale conduit a la determination de la vitesse dynamique a l'interface et de la duree de vie par la mesure de deux grandeurs (s#0 et #0) a partir de la tension transitoire enregistree aux bornes de la photopile entre deux etats stationnaires et sous illumination constante. Les tensions v#1 et v#2 de ces etats stationnaires sont determinees a partir de la caracteristique courant-tension de la photopile. Nos mesures ont montre une dependance de s#d et #n avec le type de photopile et avec les conditions de fonctionnement (polarisation et intensite lumineuse). Une bonne precision dans la determination de s#d et #n necessite des mesures tres precises des grandeurs s#0 et #0, ce qui impose des mesures a des instants t#0 assez grands sur la courbe de decroissance de la tension transitoire, et une bonne connaissance des parametres de structure (dopage et epaisseur de la base et nature du contact arriere) de la photopile.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 111 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1998 AZA
  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.