Représentation de la réaction chimique dans les registres macroscopique et microscopique : contribution au repérage des obstacles épistémologiques. Une étude en classe de seconde

par André Laugier

Thèse de doctorat en Didactique des sciences physiques

Sous la direction de Alain Dumon.

Soutenue en 1998

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail concerne la construction d'une représentation de la réaction chimique, dans les registres macroscopique et microscopique, par des élèves en classe de seconde. L'équation bilan permet, dans le registre symbolique, de représenter une réaction chimique, mais sa lecture peut se faire au niveau macroscopique (celui de la phénoménologie observée), ou au niveau microscopique (celui des particules et de la phénoménologie imaginée). Notre travail étudie comment l'élève de seconde va construire une représentation de la réaction chimique en référence au champ expérimental que l'enseignement va lui proposer. La première partie précise les hypothèses qui fondent le cadre théorique utilisé pour l'étude historique de la construction des concepts et pour l'étude didactique avec les élèves. Dans la deuxième partie, l'étude historique fait apparaître que d'Aristote à Mendeleev, les concepts qui organisent la représentation de la transformation chimique s'enracinent depuis deux mille ans dans les questions et les intuitions primordiales des chimistes et des philosophes sur le concept de matière. Identifier les deux niveaux de cette représentation et insérer les concepts dans un réseau permettant de circuler entre ces niveaux a representé pour les chimistes une famille d'obstacles épistémologiques. Dans la troisième partie, l'étude didactique révèle l'existence pour les élèves de difficultés dont la récurrence et la résistance permettent de les identifier comme des obstacles épistémologiques authentiques dont le franchissement nécessitera un travail de même nature que la mise en place d'une connaissance. Un travail d'investigation permet de suivre au cours de l'année, l'évolution de l'opinion des élèves sur la nature de leurs difficultés, ainsi que sur le jugement qu'ils portent sur le cadre didactique retenu pour la construction des séquences d'enseignement. Les résultats de ce travail permettent de fonder des hypothèses sur la construction d'un curriculum d'enseignement de la réaction chimique (contenus et modalités de l'enseignement).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (313-171 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-323

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : USG 11570
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Bib. Durkheim / THE (STEF) 98 LAU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.