Analyse des représentations du pouvoir politique : le cas du Burundi

par Julien Nimubona

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de François Constantin.

Soutenue en 1998

à Pau .


  • Résumé

    En tant que connaissances socialement elaborees et generalement chargees de symboles affectifs, les representations sont liees aux actions, attitudes et comportements individuels et collectifs auxquels elles communiquent un sens. Les ideologies, les mythes, les valeurs morales, les croyances religieuses et magico-religieuses qui forment leur contenu sont etroitement lies et forment ainsi un systeme de significations sans lequel le monde social en general, la vie politique en particulier perdraient leur sens. Cette these a pour objectif de donner une place a cette importante categorie de connaissances dans l'analyse et l'interpretation des comportements politiques. Elle propose de les prendre comme des formations en interactions symboliques et dynamiques. Elle les considere en effet comme des significations denses historiquement produites et conjoncturellement suggerees dans le cadre des processus d'inspiration et d'orientation des actions, de competition politique, de moralisation et de construction des identites. Dans ce sens, elles sont vues comme des connaissances constamment nourries par les interactions existant entre les dimensions representationnelles memes d'une part, entre les dynamiques endogenes et exogenes organisees par des appareils ideologiques ou des institutions socioculturelles d'autre part. Apres avoir donne les differentes approches qui ont ete proposees en sciences sociales en general, en science politique en particulier, la these suggere une methode de sociologie historique qui montre l'efficacite des representations dans la legitimation et la delegitimation du pouvoir politique sans pour autant en deduire des determinations absolues. Inspiree par les developpements recents de la demarche comparative et interdisciplinaire dont la science politique africaniste tire profit, elle propose une application de cette grille de lecture aux dynamiques politiques du burundi contemporain.

  • Titre traduit

    Analysis of representations of political power the case of burundi


  • Résumé

    Considered as socialy built and generally loaded with symbolical and affective symbols, representations are bounded to actions and to individual and collective behaviours to which they give sense. Ideologies, myths, moral values and religious as well as magical religious, beliefs which constitute their content are tightly linked and in this way compose a system of significations without which the social world, generally speaking, and political life in particular would lose their meaning. This thesis aims at giving a role to this important category of knowledge in the analysis and interpretation in political bahaviours. It proposes to consider them as social constructions in symbolical and dynamical formation. Indeed, it considers them as historically produced, concised significations and currently suggested in the case of the process of the inspiration and orientation in the actions, political competition, moralization and of construction of social identities. In this sense, they are seen as knowledge, constantly fed with interactions which exist on the one hand between the representations dimensions in themselves and on the other hand between inside and outside dynamics organized by ideological bodies or of sociocultural institution. After giving different approaches which have been proposed in social science, generally speaking, and poitical science in particular, this thesis suggests a method in historical sociology, which shows the efficiency in representations and in the legitimation or unlegitimation of political power, without nevertheless deduce absolute determination. Inspired by recent developments in interdisciplinary and comparative approach, africanist political science takes profit from, it proposes an application to this reading chart to dynamical politics in contemporary burundi.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (644 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (f. 606-638)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : UDT 2096
  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Salle de documentation Droit.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1301-1998-4
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.