Role des glycannes dans l'infection de macrophages primaires par VIH-1

par Rabehi, Lila

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Liliane Gattegno.

Soutenue en 1998

à Paris 13 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons demontre, a l'echelle moleculaire, que la rgp120 et rgp160 du vih-1 interagissent specifiquement avec des residus glcnac et man presentes par l'orosomucoide. De plus, la salive totale mixte interagit specifiquement avec la gp120 et un peptide mimant la troisieme region variable de la gp120 du vih-1 m-tropique (v3cs). Ces interactions sont inhibees par les mucines. Nous avons teste le role possible des structures glycaniques dans l'infection de monocytes differencies en macrophages (mdm) par des isolats de vih-1 m-tropiques (r5). L'orosomucoide, l'alpha-foetoproteine, la fetuine, l'asialofetuine ainsi que le mannane, inhibent l'infection de mdm par vih-1. La denaturation thermique des glycoproteines ne modifie pas leur effet inhibiteur ; ce qui suggere le role de leurs glycanes. L'orosomucoide et la fetuine abolissent la liaison de v3cs a des proteines membranaires de mdm. Ces resultats indiquent que ces glycoproteines interferent au cours de l'infection des macrophages avec des etapes du cycle replicatif du vih mediees par v3 et donc consecutives a l'interaction initiale gp120-cd4. L'infection de lymphocytes par vih-1 m- ou t-tropique n'est pas inhibee par ces glycoproteines. Nous avons montre que rantes et mip-1 alpha, inhibent l'infection de mdm et de lymphocytes primaires par des isolats r5 de vih. En revanche, ces beta-chimiokines sont depourvues d'effet dans l'infection de lymphocytes par des isolats x4 et r5 et vih-1. La liaison de v3cs aux mdm intacts et a certaines de leurs proteines ou glycoproteines membranaire est inhibee par des anticorps polyclonaux anti-v3cs, celle a ccr5 par l'anticorps monoclonal anti-ccr5, 2d7, celle a cd4 par certains anticorps monoclonaux ou polyclonaux anti-cd4. De plus, v3cs biotinyle forme specifiquement a la surface des mdm un complexe trimoleculaire avec cd4 et ccr5. Nos resultats indiquent donc qu'au cours des infections par vih r5, rantes ou mip-1 alpha, interferent avec la liaison de v3 a un ou plusieurs ligands membranaires macrophagiques et que les glycanes de mdm auraient un role dans l'entree du vih.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 127 p.
  • Annexes : 251 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1998 075
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.