Arbitrage sur les marchés à terme

par Gilles Desvilles

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean Mathis.

Soutenue en 1998

à Paris 13 .


  • Résumé

    L'objet de la these est d'etablir un cadre general et realiste de l'arbitrage sans risque des forwards et futures financiers, et d'en tirer des enseignements quant a la valeur des contrats et la motivation des agents qui les utilisent. Seuls les plus grands marches de ces derives, parvenus a maturite, sont etudies. La generalite du cadre confortera les nombreux economistes qui observent ou modelisent les marches a terme, et son realisme satisfera les specialistes des marches financiers attaches a valeur operationnelle des actifs. Des agents economiques et financiers echangent des interets tres varies dans l'epure du cadre. Ils sont classes en deux categories selon qu'ils appartiennent ou non au systeme bancaire. Les agents bancaires accedent aux marches aux meilleures conditions. Cette asymetrie d'acces dynamise l'arbitrage. L'interet d'un cadre general est de permettre a l'analyse de s'affranchir de la disparite des caracteristiques des contrats, veritable obstacle a la comprehension de phenomenes de plus large portee. Les travaux menes dans ce cadre livrent certaines conclusions originales. L'une est que sur les marches a terme parvenus a maturite, il n'y a de possible arbitrage sans risque que sur les forwards (chapitre 2), les futures n'offrant au mieux que du risque limite (chapitres 3 & 4). Une au, tre est qu'a caracteristiques identiques, un future est meilleur marche qu'un forward grace a l'organisation de son marche (chapitre 3). Une autre encore est que les banques ne sont acti, ves sur un marche de futures que si le marche au comptant fonctionne sur un mode non cen, tralise (chapitre 4). D'autres resultats pourront interesser le theoricien et le praticien, comme l'unification des dif, ferents contrats sous une meme forme generale ajustee d'imperfections additives (chapitre 2), la definition elargie du risque de base (chapitre 4), ou encore le caractere presque toujours negligeable des appels de marge de deux contrats particuliers (chapitre 5).


  • Résumé

    The objective of the phd dissertation is to set a general and realistic framework for the riskfree arbitrage on financial forwards and futures, and to derive insights about the value of the contracts and agents'incentives to use them. Only the larger, mature derivative markets are concerned. The generality of the framework will be suitable to the body of economists who observe and model the derivative markets, and its realism will satisfy the practioners sensitive to the operational value of assets. Economic and financial agents exchange much varied interests in the outline of the fra, mework. They are divided up into two classes depending on their belonging to the banking sector. Bank agents have a better access to the markets. This access asymmetry stirs up arbitrage. The motive for a general framework is to free the analysis from the disparity in contracts fea, tures, a true impediment to the understanding of broader scope phenomena. The work carried over along the lines of this framework deliver some original conclusions. One is that on grown-up markets, risk-free arbitrage is only possible on forwards (chapter 2). The futures offering at best limited risk (chapters 3 & 4). Another is that ceteris paribus, a future is cheaper than a forward thanks to the organization of its market (chapter 3). Ano, ther more is that banks are only active on a futures market if the underlying market is not centralized by an exchange (chapitre 4). Other results may be of interest for both the theoretician and the practioner, like the unifi, cation of differents contracts under a same general form adjusted for additive imperfec, tions (chapter 2), the enlarged definition of basis risk (chapter 4). Or else the almost always negligible incidence of margin calls for two specific contracts (chapitre 5).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 550 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 102 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1998 047
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.