Etude des mécanismes transrationnels du gène codant pour la proopiomélanocortine dans la lignée humaine de carcinome bronchique à petites cellules DMS-79 : Endocrinologie et intéractions cellulaires

par Agnès Picon

Thèse de doctorat en Endocrinologie et Interactions Cellulaires

Sous la direction de Xavier Bertagna.

Soutenue en 1998

à Paris 11 , en partenariat avec Groupe d’Etude en physiopathologie Endocrinienne – UPR CNRS 1524 – Institut Cochin de Génétique Moléculaire (laboratoire) .


  • Résumé

    Nous avons utilisé la lignée cellulaire humaine DMS-79 comme modèle d'étude des cancers bronchiques à petites cellules (SCLC) responsables d'une sécrétion ectopique d'ACTH. L'analyse des mécanismes transcriptionnels du gène codant pour la proopiomélanocortine (POMC) humaine a été effectuée dans DMS-79 et dans la lignée cellulaire hypophysaire AtT-20. Nous avons fonctionnellement montré que dans AtT-20, des séquences promotrices très conservées entre le rat et l'homme suffisent à la transcription du gène POMC. La majorité des interactions démontrées dans le promoteur du gène de rat avec les facteurs transcriptionnels d'AtT-20 sont conservées. C'est le cas de l'interaction avec le facteur NeuroD1, ce qui suggère que le mécanisme d'activation transcriptionnelle est identique dans les deux espèces. Il en est de même pour le facteur Bm3a, mais nos résultats indiquent que ce facteur n'est ni nécessaire, ni suffisant à l'expression du gène POMC. Nous avons défini quatre domaines fonctionnels dans le promoteur du gène POMC humain, dont trois sont actifs dans DMS-79 (Domaines I, II et IV). Cette activité est associée à la présence de facteurs transcriptionnels à distribution non ubiquitaire, car les Domaines II et IV sont inactifs dans la lignée cellulaire HeLa. Quatre sites de liaison pour des facteurs de DMS-79 ont été identifiés. Le site IA a été identifié dans le Domaine I; il lie dans DMS-79 des protéines différentes de celles identifiées dans AtT-20 et HeLa. Les sites IIA et IIB, dans le Domaine II, sont tous deux actifs dans DMS-79. Le site IVA, actif exclusivement dans DMS-79, interagit in vitro avec le facteur E2F. L'activité transactivatrice d'E2F est modulée par interaction avec la protéine du rétinoblastome, pRB, inactive dans la lignée DMS-79 comme dans de nombreux SCLC. Nos résultats suggèrent que l'absence de pRB dans DMS-79 permet l'activation du gène POMC humain par le facteur E2F, en combinaison avec des facteurs transcriptionnels particuliers à cette lignée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 164-179

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/1998T050
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 4559
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.