Proteines affectees par la contrainte hydrique chez le mais (zea mays l. ) : variations quantitatives et identifications

par FREDERIQUE RICCARDI MANTION

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de DOMINIQUE DE VIENNE.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objet de cette these est l'etude des variations d'expression du proteome induites par une contrainte hydrique progressive chez deux lignees de mais (lc et io). Les plantes agees d'environ trois semaines ont ete soumises a une contrainte hydrique de 14-16 jours par arret d'arrosage. Les effets de la contrainte ont ete regulierement evalues sur les plans morphologiques (croissance, turgescence, senescence foliaire), physiologiques (etat hydrique, teneurs en acide abscissique - aba) et moleculaires (proteines revelees par electrophorese bidimensionnelle). Les effets de la rehydratation et de l'application d'aba exogene ont egalement ete etudies. Chez les deux genotypes, la contrainte entraine un ralentissement de la croissance, un dessechement des parties aeriennes, une diminution de l'etat hydrique des feuilles et une augmentation des teneurs en aba (feuilles, racines, seve du xyleme). Chez les plantes du genotype io, l'etat hydrique des jeunes feuilles se maintient plus longtemps, les feuilles agees sechent plus tot et en plus grand nombre, et les teneurs en aba en conditions de fort deficit hydrique sont plus elevees. Vingt-trois des 84 proteines affectees par la contrainte hydrique dans l'un et/ou l'autre des tissus etudies (feuilles etiolees ou vertes, racines) ont ete micro-sequencees, et les dix-neuf proteines identifiees se repartissent en trois categories : enzymes du metabolisme general, proteines de fonction inconnue induites par l'aba, enzymes impliquees dans la biosynthese de la lignine. Le suivi de l'expression des 84 proteines dans differentes conditions et dans differents tissus a permis de definir trois profils d'expression : proteines affectees par la contrainte hydrique dans tous les tissus ou elles sont exprimees independamment du stade de differenciation ; proteines affectees seulement dans les feuilles ou dans les racines ; enfin, proteines dont la reponse a la contrainte depend du stade de differenciation. La comparaison des genotypes lc et io a revele des proteines affectees specifiquement par la contrainte chez un des genotypes. Ces proteines pourraient contribuer a expliquer la variabilite genetique des processus de reponse des plantes a la contrainte hydrique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 P.
  • Annexes : 130 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014061
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.