Caracterisation fonctionnelle de locus impliques dans la resistance aux maladies chez le piment (capsicum annuum l. ) a l'aide d'une approche gene candidat

par STEPHANIE PFLIEGER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Véronique Lefebvre.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail de these s'integre dans la thematique generale de l'analyse genetique des resistances aux maladies chez le piment. L'objectif du present travail est de caracteriser le role biologique de certains locus de resistance a l'aide d'une approche gene candidat. Differentes familles de genes de fonction connue impliquees dans la reconnaissance de l'agent pathogene, la transduction de signaux et les mecanismes de defense ont ete choisies comme genes candidats a priori. Trente marqueurs correspondant a des genes candidats ont ete cartographies sur la carte issue du croisement "perennial" x "yolo wonder". Certaines familles se regroupent en cluster. La position des genes candidats communs a plusieurs cartes est conservee chez le piment mais aussi chez d'autres solanacees. Des colocalisations entre genes candidats et qtl de resistance ont ete mises en evidence. Sept qtl a effet additif ont ete detectes au niveau de genes candidats. La part de variation expliquee par chacune de ces regions genomiques varie entre 8% et 72%. Six relations epistatiques ont ete detectees aux locus genes candidats. Elles expliquent entre 21 et 35% de la variation des resistances. Dans l'hypothese ou certains qtl de resistance correspondent a des genes de regulation et non a des genes structuraux, l'expression des genes pr5 chez le piment a ete mesuree en reponse a l'infection par p. Capsici. Une expression differentielle est observee au 2#e#m#e jour apres l'inoculation sur racines et sur tiges chez "perennial" (genotype partiellement resistant) et "yolo wonder" (genotype sensible). Les resultats obtenus suggerent que certains qtl de resistance aux maladies chez le piment correspondent a des homologues de genes majeurs de resistance clones ce qui confirme l'hypothese d'une conservation de structure et de fonction des genes controlant les resistances mono- et polygeniques. D'autres qtl pourraient correspondre a des genes de defense.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 274 P.
  • Annexes : 435 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014058
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.