Modelisation morphologique de la croissance de la luzerne (medicago sativa l. ), en fonction de la temperature

par JEAN-MICHEL ALLIRAND

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Raymond Bonhomme.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'amelioration de la modelisation de la production de luzerne passe par une meilleure comprehension de la repartition de la biomasse a l'echelle de la plante. La repartition de la biomasse entre feuilles, tiges et parties souterraines depend de la vitesse de mise en place des structures aeriennes, mais est aussi modulee par la disponibilite en assimilats. Interpretes en termes d'offre et de demande, les faits observes sont coherents avec une hypothese de priorite de repartition vers les parties aeriennes. L'etablissement d'un modele de croissance et de repartition de la biomasse necessite d'etablir une formulation explicite de l'evolution de la demande en biomasse aerienne structurale ; la localisation des reserves dans le pivot permet de considerer la biomasse souterraine comme le solde du bilan de carbone, apres satisfaction de la demande aerienne. La structuration de la biomasse aerienne, nous a conduit a en decrire l'evolution comme celle de modules : les feuilles et leurs bourgeons axillaires, les tissus primaires et secondaires des entre-nuds. Leur croissance en volume, qui resulte du fonctionnement de meristemes, est decrite en termes de dates d'apparition, de duree et vitesse de croissance ; afin de parametrer les lois d'action de la temperature sur ces differents processus, on a effectue un travail experimental sur des plantules en conditions controlees a deux temperatures. Pour la materialisation des volumes aeriens, on a utilise des masses specifiques constantes. Le modele etabli simule, pour un individu, en fonction de la temperature et du rayonnement, la croissance en dimensions et en masse de tous les phytomeres des axes aeriens, ainsi que la croissance en masse des organes souterrains. Apres evaluation du modele, des relations empiriques entre temperature et composition morphologique ont ete etablies a l'echelle de l'individu. Sous hypothese d'un couvert compose d'individus identiques, ces relations ont permis de proposer une efficience de la conversion en biomasse aerienne dependante de la temperature, mais n'ont pas permis d'ameliorer la prise en compte de l'evolution de la composition de la biomasse aerienne. Le modele morphologique etabli constitue une premiere etape dans la mise au point de modeles prenant en compte la competition entre plantes au sein d'un peuplement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 229 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014057
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.