Insertion de particules anisotropes dans des phases lamellaires tensioactives

par ISABELLE GRILLO

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Pierre Levitz.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La coexistence d'une phase lamellaire et d'une argile s'inscrit dans le cadre de la recherche des interactions qui gouvernent la possibilite de melanger des colloides organiques et inorganiques. Nous travaillons avec une argile synthetique anionique, la laponite, dont les plaquettes monodisperses de 30 nm de diametre sur 1 nm d'epaisseur sont considerees comme un systeme colloidal modele. L'utilisation de tensioactifs anionique (aot), cationique (ddab) ou non-ionique (c#1#2e#5) permet de moduler les interactions moleculaires pour mettre en evidence les moteurs de stabilisation ou de destabilisation de tels systemes ternaires. Nous avons etabli les diagrammes de stabilite des systemes ternaires puis caracterise la structure des phases obtenues par diffusion de rayons x et de neutrons aux petits angles. Les isothermes quantifient l'adsorption. L'aot s'adsorbe en bicouche sur les faces laterales des particules. Le ddab et le c#1#2e#5 forment une bicouche incomplete sur les faces basales. La couche adsorbee de c#1#2e#5 a ete isolee et visualisee par diffusion de neutrons. Dans le domaine monophasique lamellaire, les particules se dispersent dans l'eau si l'espace interlamellaire est superieur a leur epaisseur. Elles s'incorporent aux bicouches d'aot, lorsque la separation des membranes est inferieure a 8 a. Dans la region biphasique, des agregats denses de plaquettes sont en equilibre avec une phase lamellaire pauvre en particules. De l'etude du diagramme de phases et du bilan des forces en equilibre, nous avons mis en evidence trois criteres generaux de stabilite. _ une condition osmotique : la pression de la phase lamellaire est superieure ou egale a celle des objets. _ une condition energetique : l'energie d'interaction entre la particule et la membrane est comparable a l'energie d'une particule avec ses voisines, en solution binaire. _ une condition entropique : les particules ne doivent pas inhiber les fluctuations stabilisatrices de la membrane.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 265 P.
  • Annexes : 143 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014049
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.