Creation et etude chez la levure saccharomyces cerevisiae de mutations mitochondriales dans le gene de l'arn de transfert leucine : essai de mimetismes moleculaires de cythopathies humaines

par HELENE ROHOU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MONIQUE BOLOTIN FUKUHARA.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Chez l'homme, certaines mutations ponctuelles dans les genes des arns de transfert mitochondriaux conduisent a differentes maladies neurodegeneratives. Les mecanismes moleculaires a la base de ces maladies restent pour le moment mal connus et aucune therapie n'est possible. Du fait de la grande conservation des fonctions mitochondriales chez les organismes eucaryotes, la levure s. Cerevisiae peut s'averer un outil genetique puissant pour l'etude de ces maladies. En effet, il s'agit d'un eucaryote pouvant croitre sans mitochondries fonctionnelles. Nous nous sommes donc propose de creer chez cette levure les mutations a14g et t60n dans le gene de l'arnt#l#e#u mitochondrial correspondant aux mutations mitochondriales humaines a3243g et t3291c. J'ai consacre la premiere partie de cette these a la mise au point de la seule methode qui permette la transformation des mitochondries : la transformation biolistique. Les experiences menees en parallele sur les mutations t60c (t3291c) et a14g (a3243g) ont permis d'isoler des colonies incapables de croitre sur milieu glycerol (substrat respiratoire) et portant ces mutations. Ce phenotype tres fort est en accord avec les pathologies graves observees chez l'homme. Il a aussi ete possible d'isoler deux souches mutantes portant les mutations t60a et t60g. Le phenotype confere par ces mutations est un ralentissement de croissance sur des milieux carences en glucose ou en sources de carbone non fermentescibles. La perte progressive d'adn mitochondrial observee laisse penser que ces mutations affectent la synthese proteique mitochondriale. La creation de telles souches mutantes permet d'envisager la constitution d'un repertoire de genes nucleaires qui pourraient corriger les phenotypes defectifs conferes par chacune de ces mutations. Les resultats obtenus valident la premiere etape d'un projet plus vaste qui consiste a utiliser la levure comme outil genetique pour l'etude des maladies dues a des mutations dans les arnt mitochondriaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 252 P.
  • Annexes : 377 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014030
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.