Caracterisation de rlip76, un effecteur des gtpases ral. De la signalisation intracellulaire a l'endocytose

par VIVIANA FLORES JULLIEN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jacques Camonis.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Rala et ralb sont des gtpases presentant 85 pourcent de similarite entre elles et 50 pourcent de similarite avec les produits des protooncogenes ras. Les facteurs d'echange des proteines ral sont des effecteurs de ras, ce qui suggere que les proteines ral font partie d'une voie de signalisation intracellulaire controlee par ras. Afin de connaitre le role biologique de ral, nous avons recherche des proteines capables d'interagir avec la forme dite activee de ces proteines, par la methode du double hybride. Nous avons ainsi identifie une nouvelle proteine que nous avons appele rlip76. Des mutants du domaine effecteur ou des mutants dominants negatifs de rala n'interagissent pas avec rlip76 ce qui suggere que cette proteine pourrait etre un effecteur de ral. En plus du domaine de liaison a ral, rlip76 possede un domaine gap (gtpase activating protein) caracteristique des proteines capables de stimuler l'activite gtpase des membres de la famille rho. Nous avons montre que in vitro rlip76 stimule l'activite gtpase de cdc42 et rac1 mais pas celle de rhoa. Rlip76 possede en outre un domaine carboxyterminal predit pour adopter une structure en coiled-coil et contenant un leucine zipper, et un domaine aminoterminal de fonction inconnue. Un crible par la methode du double hybride nous a permis d'identifier 2, la chaine moyenne du complexe ap2, comme un partenaire moleculaire du domaine aminoterminal de rlip76. Ap2 joue un role d'adaptateur dans les vesicules d'endocytose entre le cote cytoplasmique de proteines transmembranaires et le manteau de clathrine. Nous avons montre que rlip76 interagit in vivo avec les complexes ap2 et que cette interaction ne semble pas etre regulee par la stimulation des cellules par l'egf (epidermal growth factor). Ral et rlip76 pourraient permettre de coordonner la signalisation controlee par ras avec l'endocytose de recepteurs membranaires impliques dans cette signalisation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 128 P.
  • Annexes : 144 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013979
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.