Les proteines raf dans le cerveau : - etude comparative de leur expression et leur localisation. - caracterisation biochimique de la kinase b-raf

par CECILE MORICE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Didier Vincent.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les kinases de la famille raf sont les principaux activateurs de la cascade erk (extracellular-signal regulated protein kinase), surtout connue pour son role dans la proliferation et la differenciation cellulaires. Chez les vertebres, trois isoenzymes raf sont caracterisees. La proteine raf-1 est exprimee de maniere ubiquitaire, les proteines a-raf et b-raf possedent des profils d'expression plus restreints. La proteine b-raf, principalement exprimee dans le snc, se distingue egalement par son polymorphisme. Si les proteines erk sont aussi impliquees dans la signalisation neuronale, les proteines raf ont ete tres peu etudiees dans le cerveau. La majeure partie de ce travail de these, realise dans l'objectif de preciser la fonction specifique des isoenzymes raf dans le snc, a consiste en l'etude comparative de la distribution des proteines raf dans le cerveau de rat. Nos resultats, obtenus par des approches biochimiques et immunohistochimiques, montrent que les proteines raf-1 et b-raf sont presentes dans la plupart des regions du cerveau et sont co-exprimees dans de nombreux neurones, alors que la proteine a-raf n'est pas detectee. Ces deux kinases, qui possedent des profils d'expression regionaux et cellulaires similaires, se distinguent par leur localisation subcellulaire. Dans les neurones, la proteine raf-1 est localisee dans le cytoplasme au niveau de zones perinucleaires, alors que la proteine b-raf est distribuee dans le corps cellulaire et les neurites. Nous avons aussi montre que les isoformes de b-raf dont certaines sont ubiquitaires, d'autres specifiques de quelques regions, se repartissent specifiquement dans certains compartiments subcellulaires. Ces resultats suggerent donc que, dans le cerveau, chaque proteine raf peut jouer un role specifique dans la regulation de la cascade erk en fonction de sa localisation subcellulaire. Si le role majeur des proteines raf est de moduler la cascade erk, la kinase raf-1 peut aussi phosphoryler des substrats autres que les proteines mek. Alors que ces dernieres sont les seules cibles connues des proteines b-raf, nous avons caracterise une proteine de 48 kda, qui possede toutes les caracteristiques d'un substrat pour b-raf. L'identification de cette proteine nous permettra peut-etre d'attribuer de nouvelle(s) fonction(s) a cette isoenzyme raf.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 210 P.
  • Annexes : 464 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013903
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.