Bases structurales de l'interaction entre les proteines s100 et les annexines

par STEPHANE RETY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ANITA LEWIT BENTLEY.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les annexines (ax) sont des proteines liant les phospholipides charges negativement en presence de ca2+ et impliquees dans des processus de transport membranaire comme les phenomenes d'agregation precedant la fusion des membranes. Plusieurs annexines peuvent s'associer avec des membres de la famille des proteines s100, petites proteines de 10 kd de poids moleculaire formees d'une paire de mains ef, un motif de liaison au ca2+ en helice-boucle-helice. Ainsi, l'annexine i se lie a la s100c en presence de ca2+ et l'annexine ii a la p11. Cette derniere est insensible au ca2+. Les proteines s100 forment generalement des homodimeres tres stables. Les etudes biochimiques de la liaison de la p11 et de la s100c avec des peptides derives respectivement de l'axii et de l'axi, ont montre que la region des annexines necessaire a la liaison aux proteines s100 se limite a la partie n-terminale, predite en helice alpha amphiphile, et que la n-acetylation du premier residu est determinante. Les structures des complexes entre la p11 et le peptide correspondant a la region n-terminale de l'axii d'une part et de la s100c avec la region n-terminale de l'axi d'autre part, ont ete determinee par cristallographie des rayons x. Les structures des deux complexes sont tres similaires, ce qui montre que la p11 mime une structure de proteine s100 chargee en ca2+. Les peptides se logent dans un sillon hydrophobe a la surface des proteines s100, forme par la region reliant les deux mains ef et l'helice c-terminale d'une molecule du dimere et l'helice n-terminale de l'autre molecule. L'etat dimerique des proteines s100 est donc necessaire a la fixation du ligand. Le groupement acetyle des peptides vient renforcer la structure helicale. Des contacts specifiques s'etablissent entre deux residus glu conserves dans la p11 et la s100c et les nh peptidiques en position 2 et 3 du peptide ainsi que la chaine laterale en position 4 qui est une his dans la p11 et une ser dans la s100c. Les types d'interaction dans le site de fixation sont donc tres conserves. Ces structures constituent la base d'un travail de modelisation moleculaire de l'heterotetramere (axii)2-(p11)2 les modeles obtenus sont compatibles avec les donnees de la microscopie electronique et d'experiences de diffusion des rayons x aux petits angles et pourraient constituer des modeles de jonction membranaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 201 P.
  • Annexes : 352 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013899
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.