Injection de glacons et confinement dans le tokamak tore supra

par PATRICK MAGET

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JEAN-MARCEL RAX.

Soutenue en 1998

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'injection de glacons au centre des plasmas de tokamaks permet d'acceder a un regime de confinement ameliore appele pep (pellet enhanced performance). Le travail presente dans ce rapport de these a consiste a etudier les mecanismes impliques dans l'amelioration du confinement en regime pep, sur la base d'experiences realises sur le tokamak tore supra. Une approche neoclassique du probleme met tout d'abord en evidence la baisse du transport anormal du a la turbulence du plasma, le transport d'origine purement collisionnelle ne variant presque pas en phase pep. Cette approche montre aussi que le cisaillement de vitesse est accru pendant la phase pep, ce parametre constituant un mecanisme de reduction du transport anormal. Un modele lineaire de stabilite des modes electrostatiques permet de determiner les influences du profil de densite et du profil de courant pendant le pep, dans l'hypothese ou ces modes sont tres instables. Un coefficient de transport local est estime a partir du taux de croissance lineaire et de la taille des modes. Le cisaillement de vitesse est pris en compte en deduisant du taux de croissance lineaire le taux de cisaillement de rotation, defini par e = (e r/b). Cette procedure est suggeree par le resultat de simulations non-lineaires, qui trouvent une stabilisation complete de la turbulence lorsque le taux de cisaillement de rotation est superieur au taux de croissance lineaire du mode le plus instable. On trouve alors que le piquage du profil de densite en phase pep abaisse le coefficient de diffusion dans la region des gradients, et que le cisaillement de vitesse amplifie cet effet. Le taux de croissance lineaire, de meme que le coefficient de diffusion utilisee, sont tres sensibles au profil de courant. Celui-ci n'etant pas connu avec precision, il est difficile d'estimer le role exact de ce mecanisme dans les experiences pep, mais il est certain qu'il evolue dans le sens d'une stabilisation des modes etudies.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 123 p.
  • Annexes : 140 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013847
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.