Etude du potentiel oncogenique de gsp et d'un mutant du recepteur de la tsh

par BENEDICTE FOURNES

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean Feunteun.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La proliferation et la differenciation de la cellule thyroidienne sont sous le controle de la thyreotropine (tsh). Des mutations dans le recepteur de la tsh (tshr) ou dans la sous-unite de la proteine gs couples a l'adenylate cyclase sont frequemment identifiees dans les adenomes thyroidiens dont la croissance est devenue independante de la tsh. Ces mutations conduisent a une activation constitutive de la voie de l'ampc. Dans le but de comparer le potentiel oncogenique de ces 2 proteines mutees nous avons etudie l'effet de leur expression dans la lignee frtl-5 de thyrocytes de rat et dans la thyroide de souris transgeniques. Nous avons selectionne des cellules frtl-5 dont la proliferation est rendue independante de la tsh par l'expression du cdna de gsp (sous-unite gs portant la mutation a201s) ou du tshr* portant une mutation activatrice (m453t). Seul le mutant tshr* est capable d'induire la transformation de cette lignee (croissance en milieu semi-solide et tumorigenicite chez la souris nude). L'oncogene gsp n'induit pas cette transformation. Cette observation montre que des signaux cellulaires additionnels a la voie induite par gsp sont responsables du pouvoir transformant du tshr*. Une concentration non physiologique d'insuline est requise pour que le recepteur de la tsh provoque la croissance independante de l'ancrage ; il est probable que l'insuline joue ce role en se liant au recepteur de l'igf-i. L'utilisation d'inhibiteurs specifiques montre que l'activite des voies map kinase et pi3 kinase sont indispensables au maintien du phenotype transforme induit par la tsh et par l'insuline. Ainsi, une ou plusieurs voies de transduction du signal faisant intervenir ces 2 enzymes sont impliquees dans la transformation maligne des cellules frtl-5. Des souris transgeniques exprimant dans les thyrocytes le tshr* ont ete construites afin de comparer le phenotype de ces souris a celui des souris qui expriment gsp. L'expression ciblee de l'oncogene gsp induit la formation d'adenomes benins hyperactifs a l'age de 8 mois. Nous montrons que l'expression du tshr* est aussi oncogene pour la thyroide de la souris, mais que, contrairement a l'effet observe dans le modele des cellules frtl-5, l'expression du tshr* in vivo n'induit pas un phenotype plus malin que l'expression de gsp.

  • Titre traduit

    Study of the oncogenic potential of gsp and a mutant tsh receptor


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 P.
  • Annexes : 301 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013844
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.