Etude de faisabilite de mesures rapides de surfaces equivalentes radar en champ proche

par FRANCOIS GALLET

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JEAN CHARLES BOLOMEY.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les mesures de surface equivalente radar (ser) sont realisees soit en champ lointain (cl) d'une source d'onde spherique (bases longues, qui posent des problemes de dimensionnement), soit en eclairement plan realise a l'aide d'un systeme focalisant (bases compactes, onereuses et de fonctionnement limite en frequence). Par ailleurs, l'analyse des cibles par imagerie radar necessite la combinaison d'un balayage frequentiel (rapide) et de deux balayages angulaires (realises mecaniquement, donc tres lents). Les durees d'acquisition correspondantes sont alors tres elevees. Le double probleme de dimensionnement des bases de mesure et de duree d'acquisition a ete resolu en mesure d'antenne par la mise en oeuvre de reseaux de sondes balayees electroniquement, permettant des mesures rapides en champ proche (cp), reposant sur la methode de diffusion modulee et l'utilisation d'algorithmes de transformation cp/cl. L'objet de cette these est d'evaluer l'apport potentiel de cette technologie pour les mesures de ser. Nous proposons deux types de configurations de mesures rapides de ser bistatique en cp. La premiere presuppose un eclairement sous onde quasi-plane de la cible, placee suffisamment loin d'une antenne d'emission. On se ramene alors au probleme de reception, deja resolu, de la mesure rapide en cp de l'antenne equivalente que constitue la cible eclairee par la source primaire. La deuxieme, conservant le meme principe de reception, repose sur un reseau d'emission place a faible distance de la cible, susceptible d'eclairer celle-ci sous onde plane (op). Chaque source elementaire du reseau est ponderee par un coefficient complexe issu d'un processus de synthese d'op en cp, base sur des transformations de spectres d'ondes. Ces deux configurations sont simulees numeriquement pour des cibles canoniques ; les outils numeriques utilises en reception et en emission sont valides experimentalement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 268 P.
  • Annexes : 167 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013837
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.