Modele multimoments multi-especes generalise pour l'expansion des vents astrophysiques

par François Leblanc

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de DANIEL HUBERT.

Soutenue en 1998

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La modelisation de l'expansion des vents solaire et polaire terrestre a jusqu'alors ete abordee sous deux approches basees sur des postulats contradictoires quant a l'importance des effets collisionnels, lors de leur passage de regions fortement collisionnelles a des regions non-collisionnelles. Aussi, un modele intermediaire resolvant l'equation de fokker planck, est il necessaire si l'on veut decrire plus precisement ces vents dans leur zone d'acceleration qui a lieu dans cette region transitoire. Le modele multimoments multi-especes presente dans cette these est une extension des modeles hydrodynamiques. Nous y avons presente l'expression et l'etude de la fonction de distribution, les equations de transport des grandeurs macroscopiques construites suivant la methode de grad et la mise au point d'une methode de calcul numerique des termes collisionnels. Nous avons montre que les parties suprathermiques des fonctions de distribution observees sont correctement traitees par notre modele qui est donc bien adapte a des situations eloignees de l'equilibre thermodynamique local. De plus, la loi de conductivite thermique deduite de notre approche predit dans la couronne et le vent solaire une saturation du flux de chaleur en excellent accord avec les observations, contrairement aux approches fluides. Dans le cadre des radars eiscat, nous avons mis au point des methodes d'analyse de mesures perturbees par un fort champ electrique de convection, dans les regions d'origine du vent polaire terrestre et avons concu un protocole de mesures permettant la validation de predictions theoriques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 173 p.
  • Annexes : 175 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013836
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.