Les representations mentales activees lors de la comprehension de metaphores poetiques

par VERONIQUE SCART LHOMME

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marie-Dominique Gineste.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans cette etude, nous nous interessons aux processus mis en jeu au moment de la comprehension des metaphores poetiques et aux representations elaborees et activees dans le traitement. S'agit-il, comme le stipule l'hypothese de la theorie de la comparaison des traits caracteristiques des concepts impliques, de l'activation des traits semantiques partages et de l'inhibition concurrente des traits non pertinents, ou bien s'agit-il de la creation de nouveaux traits (ce que defend la theorie de l'interaction), creation necessaire pour que la comparaison soit comprise ? afin de repondre a cette question nous presentons les apports de la philosophie et de la linguistique relatifs a la metaphore. Un rappel des principaux modeles de memoire et de comprehension est egalement propose. Enfin, un interet tout particulier est porte aux differentes explications en termes psychologiques que donnent les principales theories de la metaphore du processus de comprehension de la metaphore. Dans notre presentation des principales recherches concernant la metaphore, nous mettons particulierement l'accent sur les methodes experimentales qui permettent de l'etudier. La partie experimentale de ce travail est consacree a l'examen des representations mentales qui interviennent dans l'interpretation de la metaphore. Cinq experiences utilisant des techniques chronometriques permettent de mettre en evidence le phenomene d'emergence de traits lors de la comprehension de metaphores poetiques. Nos resultats montrent en effet que les traits a partir desquels est construite la representation de la metaphore sont des traits emergents, c'est a dire des traits qui n'appartiennent pas aux representations des concepts qui constituent la metaphore. En nous interrogeant sur la provenance de ces traits emergents, nous mettons en evidence que le processus d'activation du reseau semantique ne preside pas seul a l'emergence de traits mais qu'un processus de type inferentiel est sans doute egalement mis en uvre.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 271 P.
  • Annexes : 259 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013832
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.