Le Japon à travers le théâtre en France 1860-1930 : étude de réception

par Hiroko Aoki

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de André Blanc.

Soutenue en 1998

à Paris 10 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A partir de l'ouverture du japon, du xixe siecle jusqu'aux annees 1930 de nombreuses oeuvres d'auteurs francais ayant trait au japon ont vu le jour. Meme si elles sont presque toutes a present oubliees, il faut signaler que toutes ces oeuvres theatrales ont obtenu un grand succes. Le but de cette these est d'abord de chercher des temoignages authentiques relatifs a ces pieces et de les presenter pour ensuite tenter d'examiner comment les francais, dans leur theatre, ont apprehende l'extreme-orient et le japon. A partir des annees 1900, le japon cessa d'etre un pays de contes de fees. Les occidentaux ont du modifier leur vision du japon. Ils ont vu ce petit pays vaincre la chine et la russie. Ils ne se sont plus contentes de chercher simplement l'exotisme dans cet empire du soleil levant. Dans plusieurs pieces representees a paris pendant les annees 1910, les auteurs ont analyse le secret de ces victoires de plusieurs points de vue differents. Les occidentaux sont devenus plus attentifs au theatre japonais, non pas le theatre japonisant des auteurs francais, mais le theatre authentique et traditionnel tels que le kabuki et le ??? jacques copeau a meme tente de representer une piecede ??? avec des acteurs francais. Lugne-poe a monte plusieurs pieces inspirees du kabuki cette these se consacre a mettre en valeur leurs tentatives precoces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 337 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 253 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 98 PA10-161
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.