Ségrégation et représentations sociales : stratégies spatiales et sociales

par Yvan Bardini

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Marion Segaud.

Soutenue en 1998

à Paris 10 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La segregation, consideree en tant qu'action ou logique de mise a l'ecart, constitue un phenomene indissociable de l'espace urbain. Sous la renaissance, des villes entieres etaient isolees lorsqu'elles etaient touchees par la peste. Par la suite, ce sont les quartiers populaires des grandes villes (comme paris) qui ont ete mis en quarantaine par les classes dominantes. Aujourd'hui, les citadins des quartiers residentiels proches des grands ensembles deploient aussi des logiques aboutissant a la segregation de ces derniers. Qu'elles soient passees ou actuelles, les logiques consistant a mettre un espace en quarantaine decoulent souvent des representations que l'on peut avoir de cet espace et ces representations sont, qui plus est, etroitement liees au theme de la salete physique et symbolique. Mais il est possible que les logiques segregatives ne soient pas veritablement correlees avec les representations du sale, tout en ayant un lien avec le registre du propre. Cette recherche interroge donc les formes des processus segregatifs a travers les themes de la proprete et de la salete. Si la segregation peut etre saisie dans son sens etymologique, elle peut aussi l'etre en tant que situation observable, c'est-a-dire comme etat de la distance sociospatiale. Les groupes particulierement stigmatises, qui subissent les situations de segregation, sont des lors amenes a developper des reactions dont l'essence vient se cristalliser dans le registre du sale. Depuis quelques decennies, la politique de la ville s'evertue a reduire les etats d'exclusion. Bien que son action soit ponctuee d'effets pervers, elle tend a eviter l'inscription des quartiers en difficulte dans une derive americaine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 325 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 177 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 98 PA10-137
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.