Le couple dans le roman d'expression française a la fin du XVIIIe siecle

par Colette Piau-Gillot

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Delon.

Soutenue en 1998

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le roman, avant tout, lieu de creation esthetique constitue neanmoins un mode de connaissance et un moyen de transformer les idees en circulation au temps de sa conception. L'analyse litteraire apparait donc comme un moyen de saisir l'aspiration pre-revolutionnaire au bouleversement des rapports interindividuels engendrant un couple nouveau ou la femme acquerrait un veritable statut moral. La typologie des romans s'organise a partir de la topique du denouement et chaque categorie romanesque fondee sur ce critere stucture une des trois parties de l'ouvrage. La premiere a pour objet les textes qui se terminent par le mariage des amants. Ce denouement encore considere comme un evenement heureux pour la majorite des lecteurs contemporains, je dis ce "roman optimiste". La seconde partie traitedes ouvrages ou le projet matrimonial echoue. Le mariage est empeche par des obstacles d'ordre social, moral ou spirituel. Il s'agit, pour moi, du "roman de l'echec". Enfin, veritable originalite, a la suite de jean-jacques rousseau, certains romanciers et romancieres s'interessent aux heurs et malheurs de la vie conjugale. Ils ecrivent "le roman du couple" (troisieme et derniere partie de cet ouvrage. ) l' experience existentielle des femmes s'opposent souvent a celles des hommes a cause du statut moral et social fait a chaque sexe. La difference entre les modes d'apprehension des problemes humains ne depend pas uniquement de la "nature"feminine ou masculine mais surtout de l'environnement culturel. Aussi les expressions" ecriture feminine" et " ecriture masculine", a la connotation ontogenique ne me conviennent elles point. Je leur substitue celles " d'ecriture au feminin"et "d'ecriture au masculin" et mene ainsi une etude comparative entre les productions romanesques des hommes et des femmes. Par le biais de la fiction, romanciers et romancieres progressistes revendiquent un statut moral et social plus equitable pour la femme. Ces idees non systematisees, plus repandues par le roman que par le discours politique que j'appelle le "feminisme des lumieres". Etudier le couple dans le roman d'expression francaise a la fin du xviiie ne revient-il pas, en definitive a etudier l'evolution du role de la femme dans une relation privee mais institutionnalisee par des hommes depuis des siecles ? plus de quarante ans separent la parution de julie de jean-jacques rousseau de celle de c


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 624 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 28 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 98 PA10-103 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.