Transmission de la politique monétaire en Europe : analyses comparatives de l'Allemagne, la France, l'Italie et le Royaume-Uni

par Benoît Mojon

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Aglietta.

Soutenue en 1998

à Paris 10 .


  • Résumé

    La these propose une etude des mecanismes de transmission de la politique monetaire en europe. Nous montrons que la transmission est determinee par les institutions de chaque pays. Nous evaluons l'homogeneite de la transmission dans les futures pays membres de l'uem. Cette investigation, essentiellement empirique, procede en plusieurs etapes. Prealablement a la comparaison, nous definissons la politique monetaire comme l'action discrete des autorites monetaires sur le taux d'interet du marche interbancaire. Nous montrons ainsi que la france a strictement suivi la politique monetaire allemande depuis 1987. Puis, nous nous interessons aux mecanismes de transmission de la politique monetaire a l'economie reelle. Nous appuyons notre etude sur les quatre grands pays europeens, l'allemagne, la france, l'italie et le royaume uni sur la periode 1975 a 1994. Dans le deuxieme chapitre, nous presentons le role des structures financieres dans les canaux de transmissions de la politique monetaire ce qui nous permet de degager des criteres de comparaison des structures financieres allemandes, francaises, italiennes et britanniques en vue de la mise en oeuvre de la politique monetaire unique. Dans le troisieme chapitre, des evaluations empiriques sur des modeles var montrent que les effets a attendre d'un choc de politique monetaire ne passent pas forcement par les memes canaux de transmission selon les pays. Cependant, les effets globaux des chocs de politique monetaire sur les objectifs finaux de production et de prix sont relativement homogenes dans les quatre pays. Le quatrieme chapitre se concentre sur le role du marche du travail dans la transmission des variations de la demande finale a l'inflation. Nos resultats montrent la possibilite de l'existence d'un arbitrage entre inflation et chomage, y compris dans le long terme. Ils montre surtout que le cout en chomage des politiques de desinflation s'est accru en allemagne, en france, en italie et au royaume uni au cours des quinze dernieres annees. Cette augmentation est particulierement dramatique en france. Enfin, le cinquieme chapitre propose d'expliquer pourquoi la courbe des taux a ete un bon indicateur avance de l'activite en europe depuis 25 ans.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 320 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 206 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 98 PA10-83
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.