Partage social des émotions et comportements adaptatifs des adolescents : une perspective interculturelle

par Archana Singh-Manoux

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Matty Chiva.

Soutenue en 1998

à Paris 10 .


  • Résumé

    Deux etudes exploratoires interculturelles ont examine les processus de partage social et de rumination mentale associes aux experiences emotionnelles durant l'adolescence. Des adolescents anglais, francais, indiens emigres en angleterre et indiens, tous representatifs de niveaux differents d'individualisme, ont ete inclus dans cette recherche. Les resultats obtenus corroborent la principale hypothese de cette recherche qui est que les processus de partage social et de rumination mentale sont intrinsequement lies a l'experience d'une emotion et qu'ils font partie integrale du processus emotionnel. Lors de la premiere etude (n=755), qui examinait le processus de partage social, il a ete constate que la peur, la honte et la tristesse etaient partagees de manieres tres differentes, ce qui remet en question l'hypothese du pattern universel de partage des emotions. La deuxieme etude (n=335) a examine les differences qui existent entre les evenements partages et ceux qui sont gardes secrets. La structure d'evaluation, l'ampleur des changements dans les systemes de croyance des sujets entraine par les evenements ainsi que la regulation de l'expression des emotions distinguaient les experiences partagees de celles qui ne l'etaient pas. Les differences constatees entre les differents groupes culturels etaient liees a l'importance du role joue par le groupe d'appartenance dans la vie des sujets appartenant aux cultures collectivistes, ainsi qu'a la plus grande distanciation au pouvoir qui existe dans ces cultures. Les differences observees entre sujets masculins et feminins s'expliquent par le fait que les sujets feminins echantillonnent la dimension "relationnelle" de leur soi plus frequemment. La dimension individualisme n'explique pas la difference entre sujets masculins et feminins, et l'opinion selon laquelle les sujets feminins des cultures individualistes sont semblables aux sujets des cultures collectivistes n'est donc aucunement fondee.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 326 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 217 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 98 PA10-81
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.