Guyanes-Guyane : perceptions et représentations de l'espace compris entre l'Orenoque et l'Amazone

par Emmanuel Lézy

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Pierre Raison.

Soutenue en 1998

à Paris 10 .


  • Résumé

    Depuis 1596 et l'expedition de walter raleigh, en quete d'el dorado, l'espace compris entre les cours de l'amazone (et son affluent, le rio negro) et l'orenoque repond au nom mysterieux de guyane. Cette etude tente d'en reveler la richesse et la complexite en soulignant l'aspect profondement subjectif de toutes les representations qui en ont ete faites. Le livre i rappelle l'unite d'un espace dont l'insularite paradoxale, creee par la jonction du rio negro et de l'orenoque par le canal cassiquiare a maintes fois ete affirmee, de raleigh a vidal de la blache en passant par la condamine, humboldt et elisee reclus, mais qui n'est plus guere mise en valeur par les etudes plus recentes. Le fonctionnement des guyanes francaise, bresilienne et venezuelienne, du surinam et de la guyana, ce << paysdes mille eaux >>, pour suivre la traduction la plus frequente de son nom, presente pourtant une coherence frappante, tant sur le plan naturel, demographique, politique, qu'economique ou culturel, qui transcende les clivages introduits par la ligne de partage des eaux. Celle-ci oppose pourtant nettement des guyanes interieures latines, integrees aux constructions nationales bresilienne et venezuelienne, a des guyanes cotieres tres originales, puisqu'elles constituent la seule region de l'amerique meridionale de colonisation non-iberique et protestante. Cette etude se fonde en particulier sur l'exploitation cartographique des rares statistiques concernant les differentes unites administratives. Le livre ii retrace l'evolution de la representation de la guyane dans le temps et cherche a la distinguer de son essence profonde. Ces mutations, qui font passer la region de la plenitude du dixseptieme siecle aux partages des dix-huitieme et dix neuvieme siecles et a l'actuelle explosion, sont ainsi presentees comme les revolutions d'une << planete >> (c'est une autre etymologie possible du terme guyane), dont l'image peut varier dans le ciel sans que la forme reelle en soit affectee. Enfin, le livre iii tente de retrouver la position de la guyane dans une geographie << mythique >>, elaboree au niveau de l'imaginaire et du langage. Entreprise difficile mais passionnante, puisqu'une autre etymologie du terme guyane en fait un << pays sans nom >>.

  • Titre traduit

    Guianes-Guiana : perceptions and representations of the region located between Amazon and Orinoco


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Belin à Paris

Guyane, Guyanes : une géographie sauvage de l'Orénoque à l'Amazone


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 7 vol. (1147 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 984 ref.

Où se trouve cette thèse ?