Le cout cache de la liquidite

par OLIVIER GUILBAULT

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de JACQUES HAMON.

Soutenue en 1998

à Paris 9 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La liquidite du marche semble avoir cout, cache dans la structure de l'actionnariat, en terme de performance de l'entreprise. S'appuyant sur une reflexion de bhide (1993), il est teste les liens entre la liquidite et la structure de l'actionnariat d'une part et entre cette derniere et la performance de l'entreprise d'autre part. Les etudes empiriques portent sur deux echantillons de societes francaises, le premier est constitue de 35 societes appartenant au cac 40 pour les annees 1988, 1989 et 1990, le second est constitue de 217 societes appartenant au sbf 250 pour l'annee 1995. Les resultats indiquent que la liquidite semble accroitre l'instabilite et l'eparpillement de l'actionnariat, ces derniers entrainant une diminution de la performance de l'entreprise. Ainsi, la liquidite d'un titre entrainerait une modification de la structure de l'actionnariat qui deviendrait d'une part plus instable entrainant une passivite de l'actionnariat dans sa fonction de controle de la direction, d'autre part plus eparpillee diminuant la probabilite qu'un actionnaire de reference soit susceptible d'exercer un controle de la direction. Cette diminution du controle des dirigeants entrainerait a terme une baisse de la performance de l'entreprise.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 313 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 97 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.