Du paradoxe de la diffusion d'information environnementale par les entreprises européennes

par Isabelle Pellé-Culpin

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Bernard Colasse.

Soutenue en 1998

à Paris 9 .


  • Résumé

    Cette thèse étudie les déterminants de la diffusion d'information environnementale par des entreprises européennes (allemandes, anglaises, françaises). Dans une première étape, nous soulevons un paradoxe. En effet, il n'existe pas d'obligations légales, ni de prescriptions théoriques pour la diffusion d'information environnementale. Or, une revue de la littérature et une analyse de contenu d'un échantillon de rapports annuels mettent en évidence l'existence de pratiques de diffusion des entreprises européennes. L'analyse de contenu effectuée porte sur un échantillon de 81 grandes entreprises européennes opérant dans des secteurs très polluants. Pour éclairer ce paradoxe, nous utilisons la théorie des parties prenantes (stakeholder theory) pour expliquer la diffusion d'information environnementale. Un questionnaire adresse aux entreprises de notre échantillon a servi de support méthodologique à cette seconde étape de notre recherche. Les résultats obtenus indiquent une perception faible de la demande des actionnaires en matière d'information environnementale. En revanche, les partenaires éthiques manifestent une demande plus grande, mais ne sont pas les cibles privilégiées par les entreprises. Finalement, cette recherche montre la complexité du processus de diffusion de l'information environnementale et suggère la nécessité de l'utilisation d'un cadre théorique d'analyse dépassant les aspects purement économiques de cette diffusion.

  • Titre traduit

    The paradox of environmental disclosures by European compagnies


  • Résumé

    This thesis studies the determining factors for environmental reporting by major European companies (German, British, French). In a first step of our research, we raise a paradox. Indeed, as far as environmental reporting is concerned neither legal obligations, nor instructions of neo, classical economy do exist. However, our review of literature, and a detailed content analysis of a sample of annual reports establish the existence of environmental reporting practices. The content analysis was undertaken on 81 large European companies in highly polluting industries. Beyond this newly defined paradox, we use stakeholder’s theory to explain environmental reporting. A questionnaire was used in this second step of our research. It was sent to our sample's companies. The results show a small perception of the shareholders' demand for environmental information. On the contrary, ethical stakeholders seem to have great demand, but they are not the privileged target of the companies. Finally, this research points out the high level of complexity of environmental reporting processes. It suggests the necessity of using a theoretical framework going beyond the purely economic aspects of this reporting.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (586 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 237 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1591-1998-20
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.