Politique commerciale et biens intermédiaires : prise en compte des produits transformés dans l'évaluation des politiques agricoles

par Marion Desguilbet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Marc Siroën.

Soutenue en 1998

à Paris 9 .


  • Résumé

    Le produit agricole est souvent un bien intermédiaire, qui est transformé avant la consommation finale. Les recherches présentées ici visent à intégrer explicitement le stade de la transformation à l'analyse de l'efficacité redistributive des politiques agricoles. Les travaux habituellement menés dans un cadre mono-produit sous l'hypothèse d'un objectif de redistribution vers les producteurs agricoles sont complétés dans deux directions : l'analyse des répercussions des politiques agricoles est élargie à l'ensemble de la chaine producteur transformateur - consommateur ; et deux objectifs de l'intervention spécifiquement dirigés vers les transformateurs sont pris en compte, un objectif de compensation de revenu des transformateurs, et un objectif de correction des distorsions liées au pouvoir de marché potentiellement exercé par les transformateurs vers l'amont et vers l'aval. L'analyse est centrée sur les instruments de prix dans le cas d'un grand pays exportateur aux deux stades. Les résultats sont interprétés selon le principe du ciblage en montrant comment le gouvernement doit intervenir pour corriger les distorsions présentes : amélioration des termes de l'échange, contraintes de redistribution de revenu, distorsion fiscale due au coût d'opportunité des fonds publics, distorsions liées au pouvoir de marché des transformateurs sur les marchés intérieurs, et distorsions stratégiques sur les marchés d'exportation. Les conditions sous lesquelles des subventions à l'exportation sont optimales pour le pays instigateur sont alors précisées. Un modèle de simulation de différents scenarios d'instrumentation est développé pour les secteurs communautaires des céréales (produit brut) et du porc et de la volaille (produit transformé), sous l'hypothèse de concurrence parfaite sur ces marchés, en prenant en compte la distorsion supplémentaire résultant de la contrainte de l'accord agricole de l’Uruguay round de réduction des subventions à l'exportation.

  • Titre traduit

    Commercial policy and intermediate goods: taking into account processed products when evaluating farm programs


  • Résumé

    Agricultural products are often intermediate goods, which are processed before final consumption. This thesis is aimed at explicitly considering processed agricultural products when evaluating the redistributive efficiency of farm programs. Researches usually led in a one-product framework under the assumption of a redistributive objective towards farmers are completed here in two directions. On the one hand, we enlarge the analysis of the repercussions of farm programs to the whole producer - processor - consumer chain. On the other hand, we integrate into the analysis two objectives of intervention specifically directed towards processors, an objective of revenue compensation of processors, and an objective of correction of distortions linked to the market power processors potentially exert upstream and downstream. We mainly consider price instruments, i. E. , subsidies and taxes. The targeting principle is used to explain how the government should intervene in order to correct the present distortions: terms of trade improvement, constraints of redistribution of revenue, correction of the fiscal distortion in presence of an opportunity cost of public funds, correction of the distortions linked to the market power of processors on internal markets, and correction of strategic distortions on export markets. We precise then the conditions under which export subsidies are optimal for the instigator country. A simulation model of different scenarios of instrumentation is developed in order to apply this methodology to the sectors of cereals (bulk product) and pork and poultry (processed product) in the European union. The additional distortion resulting from the constraint of reduction of export subsidies of the agricultural agreement of the Uruguay round is then taken into account.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (424 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 93 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.