De l'influence des représentations maternelles sur l'âge d'acquisition de la marche : rôle des interactions mère-enfant

par Laurence Braguier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Serban Ionescu.

Soutenue en 1998

à Paris 8 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est d'etudier l'influence des representations maternelles sur l'age d'acquisition de la marche et leur expression dans les interactions mere-enfant. Nous avons mene une etude longitudinale aupres de 29 couples mere-enfant, a leur domicile. La courbe des ages d'acquisition de la marche de l'ensemble de la population des enfants etudies a permis de distinguer un groupe d'enfants qui a marche precocement ("p") et un groupe d'enfants plus tardifs ("t"). Cette etude a mis en evidence l'existence d'un pattern interactionnel propre a chacun des deux groupes et montre que ces schemes differents sont organises par des representations maternelles specifiques selon le groupe concerne. Ainsi, les representations developpees des la grossesse par les meres "t" se caracterisent par un "silence sur l'enfant", des fantasmes sans forme, au profit de la representation "d'etre enceinte". Ces meres qui presentent une problematique centree sur la separation, privilegient lors des interactions la modalite vocale et maintiennent avec leur bebe une certaine distance. Elles eveillent par ailleurs leur enfant davantage dans des activites motrices fines comme dans les jeux d'empilement de cubes, d'encastrement d'objets etc. . . Que dans des activites de type global, impliquant tout le corps de l'enfant. Elles n'investissent pas la motilite de leur enfant, contrairement aux meres "p" qui sollicitent plutot la verticalite et la marche de leur bebe des son 6eme mois. La proximite, les contacts visuels et physiques sont les autres caracteristiques des interactions des sujets "p". Les representations maternelles se distinguent par des fortes craintes concernant l'integrite et la viabilite du nourrisson, percu d'emblee comme fragile. Ainsi, ces meres "p" , qui montrent des difficultes a s'inscrire dans une relation d'interdependance inherente aux premiers mois de vie de l'enfant, s'accrochent, des la grossesse, a l'image d'un enfant fort, sexue, autonome et remuant. Enfin, lorsque la marche est acquise, les interactions sont reorganisees de maniere positive, notamment pour le groupe "p".

  • Titre traduit

    The influence of maternal representations on childrens' age at walking acquisition : the role of mother-child interactions


  • Résumé

    The goal of this study was to ascertain both the influence of maternal representations on children's age at acquisition of walking as well as how these representations are expressed in mother-child interactions. Longitudinal research was conducted with 29 mother-infant dyads in their homes. The curve of child walking acquisition ages distinguished two groups: early walkers (group "p") and later walkers (group "t"). Research results indicated maternal representations and interaction patterns specific to each group: t mothers' prepartum representations were prioritized on "being pregnant", while there was "silence as to the child" and formless phantasms. Post-partum, "t" mothers presented separation issues and privileged vocal interactions with their children while keeping them at a physical distance. "t" mothers preferred stimulating their children in fine motor activities, such as cube stacking and object encastration, instead of activities implicating the child's entire body. "t" mothers did not focus on their children's motility, unlike "p" mothers who stimulated verticality and walking as of the 6th month. "p" group interactions were characterized by proximity, visual contact and corporal contact. Their maternal representations were marked by fears about the infant's viability and integrity, which was perceived as fragile. Furthermore "p" mothers presented difficulty in establishing an interdependent relationship inherent to the first months of child life. During pregnancy they tended to represent the child as strong, gendered, autonomous, and in movement. Once walking was acquired, interactions were positively reorganized, particularly for the "p" group.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 378 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 272-291

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C 1134/1,2 TH
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.