Reponse immunitaire contre un antigene exprime par transgenese sur les cellules b des ilots de langerhans

par MURIELLE VIGNEAU HERMELLIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Carel.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons utilise un modele transgenique pour etudier la reponse immunitaire dirigee contre un antigene exprime specifiquement sur les cellules des ilots de langerhans. Le transgene est cr2 (cd21), recepteur humain du virus d'epstein-barr et de la fraction c3d du complement, exprime sous le controle du promoteur de l'insuline de rat. Nous avons realise des greffes d'ilots exprimant cr2 chez des receveurs non transgeniques f1 (b6xcba). Les donneurs d'ilots etaient rip-cr2 et de fonds genetiques differents : b6 (h2 b), cba (h2 k) ou f1 b6xcba. Bien que l'antigene etranger cr2 et le receveur soient constants dans l'ensemble des experiences, le fond genetique des ilots greffes influence la survie de la greffe. Les ilots d'animaux b6 cr2+ induisent une reponse humorale contre cr2 et une peri-insulite mais ne sont pas rejetes (survie < 150 jours). En revanche, les ilots cba cr2+ induisent une insulite destructrice et sont rejetes (moyenne de survie = 65+/23 jours). D'autres experiences ont demontre l'existence de mecanismes regulateurs capables de prevenir le rejet des ilots b6 exprimant cr2 : les ilots transgeniques f1 b6xcba ne sont pas rejetes et la transplantation simultanee d'ilots cr2+ b6 et d'ilots cba previent le rejet des ilots cba. Cette protection peut etre transferee par des splenocytes d'animaux greffes. L'analyse des cytokines secretees par les splenocytes des receveurs des differents types de greffes montre une production preferentielle d'interleukine-4 chez les animaux proteges contre le rejet. Par ailleurs, la realisation d'hybridomes t cd4 a partir de l'infiltrat nous a permis d'analyser la specificite de la reponse. Nous n'avons pas observe de diffusion de la reponse immunitaire a d'autres antigenes que cr2. Ces experiences montrent que l'expression d'un antigene etranger a la surface de cellules suffit donc a induire une reponse immunitaire et une destruction des cellules cibles. L'orientation de cette reponse (peri-insulite ou insulite destructrice et rejet) depend de l'origine genetique des ilots greffes et semble impliquer des interactions entre les cellules presentatrices de l'antigene presentes dans le greffon et celles du receveur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 155 p.
  • Annexes : 299 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.