Utilisation de genes microbiens dans le developpement de nouveaux systemes gene suicide/analogue nucleosidique pour une therapie genique du cancer

par MICHELE TIRABY

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de DAVID KLATZMANN.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La therapie genique du cancer par gene suicide consiste a introduire dans les cellules tumorales un gene qui code pour une enzyme capable de transformer une prodrogue inoffensive en drogue cytotoxique. Les travaux les plus avances exploitent les genes de la thymidine kinase (tk) du virus de l'herpes simplex et de la cytosine desaminase (cd) d'e. Coli couples au ganciclovir et a la 5-fluorocytosine (5-fc) respectivement. Ces deux systemes presentent toutefois des limites qui nous ont conduit a developper de nouveaux systemes suicides. Une premiere approche a ete l'etude de tk herpetiques couplees a differents analogues nucleosidiques. Pour faciliter cette etude, nous avons mis au point un test bacterien qui nous a permis de definir de nouveaux couples susceptibles d'etre efficaces chez les cellules animales. Leur evaluation chez la lignee tumorale murine b16bl/6 a confirme leur potentiel validant les resultats du test bacterien. Dans une deuxieme approche, nous avons etudie la capacite des genes fusionnes de la thymidine et de la thymidylate kinases d'e. Coli (tdk : : tmk) a sensibiliser les cellules animales a l'azt. Cette approche a necessite au prealable le clonage et sequencage du gene tmk. Pour augmenter la cytotoxicite de l'azt, nous avons combine la fusion tdk : : tmk a une polymerase et montre que les cellules coproduisant ces proteines etaient tres sensibles a l'azt. Notre troisieme approche a consiste a ameliorer l'efficacite du systeme cd/5-fc en associant au gene de la cd le gene de l'uracile phosphoribosyltransferase d'e. Coli. Cette association realisee en fusionnant les deux genes a ete evaluee chez la bacterie e. Coli puis chez differentes lignees tumorales. Nos resultats ont montre que cette fusion etait plus efficace a sensibiliser les cellules transfectees a la 5-fc que le gene de la cd seul. Cette observation nous a conduit a poursuivre cette etude chez la souris c57bl/6 et nos experiences ont confirme les resultats positifs obtenus in vitro.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 145 p.
  • Annexes : 153 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.