Caracterisation d'adnc de racines de mais par expression dans des mutants de levure alteres dans le transport du fer

par CLARISSE LOULERGUE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN-FRANCOIS BRIAT.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le fer est un composant essentiel des systemes catalytiques de tres nombreuses proteines. Cependant, en depit de l'abondance du fer, sa disponibilite est tres reduite pour les plantes, notamment en milieu aerobie. Cette disponibilite restreinte est responsable d'un probleme nutritionnel majeur : la chlorose ferrique. Or les donnees moleculaires concernant le transport du fer racinaire chez le mais sont encore tres fragmentaires. Nous avons donc entrepris une recherche des adnc de racines de mais impliques dans le transport du fer. Une banque d'expression d'adnc de racines de mais carencees en fer pendant 10 jours a ete construite afin de complementer deux mutants de levure w103 et dey1453, deficients dans le transport du fer. La recherche d'adnc impliques dans le transport du fer a conduit a l'isolement de 3 adnc de mais. Deux d'entre eux, les adnc a (1,2 kpb) et b (1,1 kpb), ont ete isoles chez le mutant w103 conferant un avantage de croissance sur un milieu contenant 20m fe(iii)-dma. Des mesures d'accumulation de 5 5fe-dma dans le mutant w103-a et w103-b revelent une absence de transport du 5 5fe-dma. De plus, leurs fonctions restent inconnues. Cependant, la proteine a possede un motif conserve, re(g/l)e, retrouvee dans la permease ftr1 de s. Cereviciae (impliquee transport haute affinite du fer ferreux) et dans les ferritines animales et vegetales. Le troisieme adnc, 7e (2,5 kpb), a ete isole chez le mutant fet3fet4. Il code une proteine de 74. 2 kda qui possede des caracteristiques communes aux proteines de la famille myc. Il presente une homologie de 44% avec la proteine rap-1 d'arabidopsis thaliana, et une homologie de 25% avec la famille des proteines r de mais. L'expression de l'adnc 7e confere un avantage de croissance uniquement dans le mutant fet3fet4. Cette expression n'active toutefois pas l'entree de fer. Cependant, une accumulation de 30% de plus de 5 5fer en 24 heures n'est observee que chez le mutant. Des experiences d'hybridations moleculaires ont montre que 7e etait code par une petite famille de genes, et qu'il etait induit en condition de carence en fer, a la fois dans les racines et les feuilles de mais agees de 10 jours, de 20% et de 40% respectivement. Ces resultats ont permis de caracteriser une nouvelle sous-famille de facteur de transcription de mais de type myc.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151 p.
  • Annexes : 107 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.