Analyse moleculaire de la degradation du sh3 de la spectrine humaine par les proteases de plasmodium falciparum, agent du paludisme

par SYLVAIN LE BONNIEC

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Joseph Schrevel.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La degradation de la spectrine erythrocytaire au cours du cycle du plasmodium, agent du paludisme, a ete decrite chez plusieurs especes. Elle interviendrait dans le processus de liberation des merozoites, mais a ce jour, peu de proteases parasitaires agissant sur la spectrine ont ete decrites (pb37, pf37, pl37). La presence de proteases capable d'hydrolyser la spectrine humaine purifiee a ete systematiquement recherchee dans les fractions biochimiques des extraits cytosolubles de 100. 000g provenant de schizontes de p. Falciparum. Une activite proteolytique acide (ph5), inhibee par 20m de pepstatine a a ainsi ete mise en evidence. Elle genere majoritairement trois fragments (170, 150 et 125 kda) a partir de la sous-unite de la spectrine (240 kda). L'immunomarquage de ces fragments, a l'aide d'anticorps specifiques des differents domaines tryptiques de la sous-unite , a revele que l'hydrolyse se situait dans la region du motif sh3 de la molecule. L'utilisation de peptides recombinants contenant divers segments de la chaine a permis de demontrer que le motif sh3 etait la cible de cette activite spectrinase. La spectrometrie de masse (maldi-tof-ms) a permis l'identification de six sites de clivage, distribues sur trois regions de la sequence en acides amines du motif sh3. Le fait que l'activite spectrinase soit maximum a ph acide a conduit a rechercher la presence d'enzymes de la vacuole digestive (hemoglobinases) dans la fraction active contre le sh3. A l'aide d'anticorps anti-plasmepsine ii, il a ete montre que celle-ci etait presente dans les fractions biochimiques enrichies en activite spectrinase. L'hydrolyse a ph5 du motif sh3 par la plasmepsine ii recombinante, suivie de l'analyse par maldi-tof-ms des fragments generes, a revele que l'enzyme etait principalement responsable de l'activite spectrinase. De plus, nous avons montre que la plasmepsime ii recombinante, a ph6. 8, etait capable d'hydrolyser la spectrine, purifiee ou associee aux membranes plasmiques de l'hematie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 176 p.
  • Annexes : 271 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.