Caracterisation du gene kin17, un nouveau composant de la reponse cellulaire aux rayonnements ultraviolets chez les mammiferes

par PATRICIA-LAILA KANNOUCHE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JAIME ANGULO MORA.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objet de mon travail de these est la caracterisation de l'expression d'un gene de mammiferes nomme kin17, qui code pour une proteine ayant une homologie structurale avec la proteine reca d'e. Coli, qui joue une role essentiel dans la reponse cellulaire aux irradiations et dans la mutagenese. Kin17 est une proteine nucleaire qui, par l'intermediaire d'un domaine proteique dit doigt de zinc se fixe preferentiellement sur un motif structural (adn courbe) ce qui suggere qu'elle pourrait influencer la topologie locale de l'adn dans les processus de replication et/ou de transcription. Dans le but d'ameliorer nos connaissances sur la fonction de la proteine kin17, nous avons determiner le profil d'expression du gene kin17 dans des tissus et dans des cellules en cultures. Nous avons observe que la quantite et la localisation de la proteine kin17 sont regulees au cours de la proliferation car (i) l'expression du gene kin17 est augmentee dans les cellules en division active, et (ii) la distribution intranucleaire de la proteine kin17 varie au cours du cycle cellulaire puisqu'elle est concentree dans des foyers intranucleaires dans les cellules en interphase alors qu'elle est repartie dans toute la cellule en mitose. Nos resultats ont suggere que la proteine kin17 appartient a un reseau intranucleaire de proteines requises au cours de la croissance cellulaire et pourrait influencer des processus biologiques lies au cycle cellulaire. De plus, une surproduction de la proteine kin17 dans les cellules de mammiferes empeche les cellules d'entrer en phase s. Nous avons egalement montre que la proteine kin17 colocalise avec l'antigene-t dans des foyers discrets qui correspondent aux reseaux granulaires interchromatiniens qui sont le siege d'assemblage du complexe multiproteique implique dans la maturation des arns. Ces observations ont donc suggere une association possible de la proteine kin17 avec le multicomplexe arn-proteine implique dans la biogenese des arns. L'isolement de l'adn complementaire (adnc) du gene kin17 humain ont montre une grande conservation du gene kin17 puisque les proteines kin17 humaine et murine presentent 92,4% d'identite. De plus, le gene kin17 est conserve chez les metaozoaires. Par ailleurs, nous avons determine le profil d'expression des genes kin17 murin et humain dans les cellules apres une irradiation uv. Nous avons montre que dans les cellules quiescentes, les taux d'arn et de proteine kin17 sont tres faibles. L'irradiation provoque une augmentation du messager qui est correlee a une augmentation intranucleaire de la proteine. L'accumulation de l'arn kin17, due a une stabilisation du transcrit, semble etre provoquee par la presence des lesions induites par les uvc. Par contre dans les cellules en division active, les taux d'arn et de proteine kin17 sont maximaux et les uvc sont incapables de provoquer une augmentation supplementaire du messager. Cependant, une relocalisation de la proteine est observee dans les cellules apres irradiation indiquant une participation active de la proteine kin17 en reponse a une irradiation aux uvc. Ces resultats suggerent que la proteine kin17 intervient dans un processus biologique qui permet a la cellule de contrebalancer les effets toxiques des ultraviolets. Il serait donc interessant de preciser ce processus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 314 p.
  • Annexes : 400 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.