L'arnm rpso d'escherichia coli est destabilise par les sequences poly(a) synthetisees a son extremite 3 et par des motifs structuraux fusionnes a son extremite 5

par JEANETTE HAUGEL NIELSEN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Philippe Régnier.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail porte sur la degradation de l'arnm rpso d'e. Coli, codant la proteine ribosomique s15. L'arnm rpso peut etre degrade par une voie rnase e dependante dans quel cas une coupure initiale par la rnase e elimine la structure en epingle a cheveux du terminateur transcriptionnel et genere un fragment d'arnm, rapidement degrade par deux exoribonucleases 3>5, la rnase ii et la pnpase. Cependant, en absence de la rnase ii, la pnpase et la rnase e, l'arnm rpso est degrade a une vitesse significative, indiquant l'existence d'une deuxieme voie de degradation. Nous avons montre que des fragments d'arnm rpso, generes soit par la terminaison de la transcription soit par une degradation endo- ou exonucleolytique, contiennent des queues poly(a) a leurs extremites 3 et nous avons etabli une correlation entre cette polyadenylation par la poly(a) polymerase i et la degradation des molecules. De plus, nous avons etudie si la structure de l'extremite 5 influence la stabilite de l'arnm rpso comme cela a ete montre pour certains arnm bacteriens. Nous montrons que la fusion des structures secondaires stables en amont du gene rpso n'affecte pas la stabilite de l'arnm en aval et n'influence pas l'efficacite de la coupure par la rnase e a m2. En revanche, une coupure par la rnase iii dans une des structures entraine une destabilisation du mrna qui n'est pas du a un changement de l'efficacite de clivage par la rnase e. Ni l'apparition d'une extremite 5 monophosphate ni la presence de la rnase iii ne sont responsables de l'effet destabilisateur. Nous proposons que l'arnm hybride contient une sequences 5 terminale destabilisatrice qui est silencieuse lorsqu'elle est sequestree dans une structure secondaire et qui acquiert sa fonction lorsqu'elle est situee a l'extremite 5. Ceci expliquerait pourquoi des coupures endonucleolytiques dans la region 5 de l'arnm accelerent la degradation : elles semblent declencher un mecanisme independant de la rnase e qui n'a pas encore ete decrit.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 211 p.
  • Annexes : 226 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TS (1998) 221
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.