Approches cinetique et thermodynamique des processus de repliement/association induits par la complementation de sous-domaines de la thioredoxine de e. Coli

par ROXANA GEORGESCU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ALAIN-FRANCOIS CHAFFOTTE.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le repliement de la thioredoxine se fait selon 5 etapes. La phase initiale tres rapide (<2. 5 ms) correspond essentiellement a une population heterogene comportant le feuillet. Le chemin qui mene de cet etat precoce vers l'etat final comporte 3 voies dont l'une mene directement vers l'etat natif ; les 2 autres convergent vers un etat intermediaire, dont la conversion en molecules natives est controlee par l'isomerisation transcis de la proline 76. Le clivage a l'arginine genere deux fragments desordonnes a l'etat isole mais aptes a se reassocier (k d=5. 10 - 8m). Le complexe garde la topologie / et l'empilement de la proteine native. L'assemblage est triphasique. La constante de vitesse de l'etape bimoleculaire est 1300 m - 1. S - 1. Comme dans le cas du repliement de la proteine non clivee, il existe une phase tres lente d'amplitude comparable et de meme constante de vitesse : 0,002 s - 1, liee a l'isomerisation trans-cis de la proline 76. Le fragment 1-73 existe sous deux formes a l'equilibre, dont une seule est competente pour l'association. L'isomerisation entre formes incompetente et competente est caracterisee par une constante de vitesse de 0,002 s - 1. Le fragment 1-73 competent s'associe indifferemment aux les deux formes p76-cis et p76-trans du fragment complementaire. Le complexe trans est majoritairement forme et subit l'isomerisation (k=0,002 s - 1) pour donner le complexe cis pseudo-natif. La transition de denaturation thermique des fragments isoles, est reversible non cooperative et revele des processus de denaturation a basse temperature. Les transitions de denaturation de la proteine intacte et du complexe sont cooperatives et reversibles et refletent la perte concertee des structures secondaire et tertiaire dans les deux cas. L'energie libre a 20\c et l'enthalpie de denaturation pour la proteine intacte et le complexe sont respectivement 9. 4 et 103 kcal/mol, et 10 et 116 kcal/mol. La concentration effective du complexe se situe au voisinage de 1 m.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 155 p.
  • Annexes : 210 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.