Etudes fonctionnelles des glycoproteines d'enveloppe des virus de l'immunodeficience humaine et de leurs recepteurs

par NATHALIE SOL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marc Alizon.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au cours de l'evolution, les virus ont en general acquis une specificite qui se traduit a plusieurs niveaux : espece, tissu, cellule. Elle peut-etre determinee a plusieurs etapes du cycle de replication virale, dont la premiere est l'entree dans la cellule. Cette etape conditionne en grande partie le tropisme des virus de l'immunodeficience humaine : vih1 et vih2. Les vih peuvent infecter les cellules cd4+ de l'organisme, et la plupart des lignees humaines cd4+. Cependant certaines lignees, comme la lignee humaine astrogliale u87mgcd4 sont infectables par vih2 et pas par vih1. Notre objectif etait d'etudier les facteurs cellulaires et viraux impliques dans l'entree du vih, et plus particulierement dans le tropisme de vih-2. Le mecanisme d'entree du vih, comme celui de tous les virus enveloppes, necessite l'attachement du virus a la cellule, suivi d'une etape de fusion entre la membrane virale et la membrane plasmique, afin de permettre la penetration de la capside dans le cytoplasme. Elle implique les glycoproteines d'enveloppe du vih, comprenant la sous unite de surface gp120, et la sous unite transmembranaire gp41. L'interaction des glycoproteines d'enveloppe avec cd4 permet l'attachement du virus a la membrane cellulaire et induit des changements conformationnels necessaires a la poursuite du processus de fusion, mais ne suffit pas pour permettre l'entree du virus. Les facteurs cellulaires qui associes a cd4 permettent l'aboutissement du processus d'entree ont ete identifies en 1996. Ils appartiennent a la famille des recepteurs de chimiokines, possedant 7 domaines transmembranaires et couples aux proteines g. Le fait que certaines lignees cellulaires cd4+ soient permissives a l'infection par vih-2 et pas par vih-1, suggere que des facteurs cellulaires differents controlent l'entree de vih-1 et de vih-2. Nous avons determine le role de ces cofacteurs dans l'entree et dans le tropisme specifique de vih-2. Enfin, nous avons utilise l'homologie entre les glycoproteines d'enveloppe de vih-1 et vih-2 pour construire des proteines hybrides, et tenter de definir les domaines necessaires pour acquerir la capacite de fusionner avec les cellules u87mgcd4. Nous avons cherche egalement a definir les domaines d'interactions entre les glycoproteines d'enveloppe et les recepteurs de chimiokines.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 262 P.
  • Annexes : 500 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.