Regulation nutritionnelle de l'expression des genes des recepteurs de l'insuline et du glucagon dans le foie

par CAROLINE MREJEN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de SYLVIE HAUGUEL DE MOUZON.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le foie est un organe cible majeur de l'insuline et du glucagon, au niveau duquel ces hormones exercent des effets antagonistes, notamment dans le controle de la production hepatique de glucose. A cet effet, l'hepatocyte exprime un grand nombre de recepteurs pour ces deux hormones. Notre travail de these a porte sur la regulation nutritionnelle de l'expression des genes des recepteurs de l'insuline et du glucagon, dans le foie. Nous avons montre, in vivo, que des modifications de l'homeostasie glucidique, sont capables d'induire des variations de l'expression hepatique des genes codant pour les recepteurs de l'insuline et du glucagon. Chez le rat, dans un modele de diabete insulinopenique induit par la streptozotocine, ou au moyen du clamp hyperglycemique-hyperinsulinemique, nous avons observe un effet stimulateur de l'hyperglycemie sur l'expression hepatique de ces deux genes. L'hyperglycemie entraine egalement une modification de l'expression des deux isoformes du recepteur de l'insuline dans le foie, en diminuant la proportion d'arnm codant l'isoforme b. Nous avons utilise differents modeles cellulaires afin de confirmer la capacite du glucose a entrainer ces modifications. Nous n'avons pas observe d'effet significatif du glucose sur la concentration des arnm du recepteur de l'insuline, dans deux modeles de cellules hepatiques, les hepatocytes de rat en culture primaire et les cellules d'hepatome mhat3f. En revanche, le glucose reproduit l'effet de l'hyperglycemie sur l'expression des deux isoformes du recepteur de l'insuline dans les hepatocytes de rat en culture primaire. De plus, la stabilite de ces arnm est augmentee, en presence de fortes concentrations de glucose, dans un modele de cellules fibroblastiques surexprimant le recepteur de l'insuline. Dans les hepatocytes de rat en culture primaire, le glucose stimule l'expression du gene du recepteur du glucagon et la transmission intracellulaire de cet effet necessite, tres probablement, la phosphorylation du glucose et son oxydation dans la voie de la glycolyse.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 P.
  • Annexes : 294 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.