Purification de la bikunine et de l'-1 microglobuline deux glycoproteines urinaires inhibitrices de la cristallisation oxalo-calcique - excretion urinaire de ces molecules chez les sujets lithiasiques

par DATE JOEL MEDETOGNON BENISSAN

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Bernard Lacour.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Parmi tous les types de lithiase urinaire, la lithiase oxalocalcique est devenue la forme la plus frequente dans les societes d'abondance et dans les couches les plus favorisees du tiers monde. Plusieurs theories ont ete proposees pour expliquer les mecanismes de la lithogenese, dont la theorie du deficit en inhibiteurs de cristallisation dans les urines des sujets lithiasiques. Cette theorie du deficit en inhibiteurs est a la fois l'une des theories les plus etudiees et la mieux acceptee actuellement. Nous avons tente de purifier l'uap, une glycoproteine inhibitrice isolee dans notre laboratoire, afin de developper une methode de dosage de cet inhibiteur dans les urines. Nous avons obtenu une proteine de 30 kda en sds-page qui apres sequencage, s'est revelee etre un melange de bikunine et d'alpha-1 microglobuline -1 m. Nous avons alors cherche a purifier chacune de ces deux proteines urinaires. L'-1 m et la bikunine ont, toutes deux, un pouvoir inhibiteur vis-a-vis de la cristallisation de l'oxalate de calcium in vitro. La bikunine est un puissant inhibiteur aux concentrations physiologiques rencontrees dans les urines (60% a 4 mg/l), alors que le pouvoir inhibiteur de l'-1 m est sensiblement plus faible dans les memes conditions (< 30% a 4 mg/l). Nous avons mesure par elisa la concentration urinaire de bikunine et d'-1 m chez 18 temoins et chez 31 sujets lithiasiques hypercalciuriques presentant des cristaux de weddellite dans leurs urines. Nous avons observe qu'il existe une diminution importante et significative de la concentration de la bikunine (2,54 0,42 mg/l versus 5,01 0,91 mg/l ; p = 0,007) et de l'-1 m (2,95 0,29 mg/l versus 5,34 1,08 mg/l ; p = 0,047) chez les sujets lithiasiques par rapport aux sujets sains. L'excretion de ces deux proteines est tres bien correlee chez les sujets sains, alors qu'elle ne l'est plus chez les sujets lithiasiques, ce qui suggere des modifications de la synthese de la bikunine dans le cadre de la lithiase oxalocalcique. Dans notre etude, il apparait que la diminution de la concentration urinaire de bikunine et a un moindre degre de l'-1 m face a une hypercalciurie importante peut expliquer la formation de cristaux d'oxalate de calcium, au moins chez les sujets lithiasiques oxalocalcique hypercalciuriques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 196 P.
  • Annexes : 100 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.