Evolution et formation des galaxies bleues compactes naines a sursaut de formation stellaire : imagerie visible et proche-infrarouge

par VANESSA DOUBLIER

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Georges Comte.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Parmi la vaste famille des galaxies naines peuplant notre univers observable, nous nous sommes interesses aux proprietes photometriques des galaxies bleues compactes naines (bcdgs). Ces galaxies naines ont la particularite de former des etoiles a un taux tel qu'elles pourraient rivaliser avec les galaxies geantes a sursaut. L'origine et la cause d'un tel sursaut de formation stellaire sont peu ou pas connues, non plus que l'evolution photometrique et dynamique de ces objets une fois que le sursaut est epuise. Nous avons observe dans les bandes de couleurs b et r, un echantillon de 44 bcdgs, selectionnees a partir des differents catalogues de galaxies a raies d'emission, et a exces uv. L'etude des distributions de brillance a revele que la moitie de nos bcdgs possedait des profils de brillance domines par une loi r#1#/#4 a l'instar des galaxies elliptiques geantes normales. Ces objets poursuivent la sequence des elliptiques geantes vers les amas globulaires et les noyaux de galaxies, dans le diagramme magnitude absolue - brillance de surface centrale. Cette etude montre que le schema unifie d'evolution dynamique des galaxies naines est probablement tres insuffisant. L'etude photometrique dans l'infrarouge proche (par imagerie j, h et k) de 12 objets a montre que ces galaxies possedent une population evoluee dominante en bande k appartenant certainement a la galaxie hote du sursaut : ces galaxies, au moins dans notre echantillon restreint, ne peuvent donc pas etre considerees comme jeunes. Par contre, la mesure des couleurs dans les centres actifs de formation stellaire isoles de la population agee generale montre que les sursauts observes dans notre echantillon ont tout un age faible. Quatre objets presentent la signature des etoiles super-geantes rouges, cette presence est certaine dans l'un d'entre eux. Ce travail a permis de conforter les modeles actuels d'evolution photometrique de ces objets. L'ensemble des donnees photometriques visible et infrarouge est presente de maniere homogene dans des atlas.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 278 P.
  • Annexes : 173 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TDoublier
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) DOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.